POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 19 janvier 2011

Election présidentielle haïtienne : le Conseil électoral n'entend pas modifier les résultats du premier tour

LEMONDE.FR avec AFP 19.01.11
Le Conseil électoral provisoire haïtien (CEP) a indiqué mardi soir qu'il ne comptait pas changer les résultats du premier tour des élections publiés le 7 décembre dernier. Le CEP a fait cette annonce après avoir reçu un rapport rédigé par une mission d'experts de l'Organisation des Etats américains (OEA) chargée d'évaluer le processus électoral contesté.

Les résultats du premier tour avaient placé l'ex-première dame d'Haïti Mirlande Manigat en première position avec 31 % des voix. Jude Célestin, soutenu par le pouvoir, avait obtenu 22 % des suffrages. Le chanteur populaire Michel Martelly, qui a obtenu 21 % des voix et n'est par conséquent pas qualifié pour le second tour, avait contesté ces résultats dont la publication avait provoqué trois jours d'émeutes en Haïti au début de décembre. "L'éventualité d'un changement de position dans le classement des deuxième et troisième candidats dans la liste publiée lors des résultats primaires du 7 décembre 2010 sera prise en considération dans le cadre du traitement des contestations", lit-on dans un communiqué du Conseil électoral.
Une première copie du rapport publié dans la presse avait suggéré d'écarter le candidat du pouvoir Jude Célestin au profit de Michel Martelly.
L'institution électorale a, par ailleurs, indiqué que "les considérations techniques contenues dans le rapport des experts de l'OEA seront considérées pour la réalisation du second tour du scrutin". Le second tour des élections présidentielle et législatives, initialement prévu pour le 16 janvier, a été reporté. Aucune nouvelle date n'a été fixée pour le moment par le Conseil électoral.
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2011/01/19/election-presidentielle-haitienne-le-conseil-electoral-provisoire-haitien-valide-les-resultats-du-premier-tour_1467464_3222.html
Commentaires:
J'entends déjà la voix des chantres du nationalisme qui vont appuyer la décision du CEP en criant très fort que Haïti est un pays souverain. Ils ne tiendront pas compte du fait que 80% du budget national (Pour payer les employés de l'administration!) vient de l'aide internationale et que même pour l'organisation de ces joutes contestées l'apport de la communauté internationale représente plus de 75%.
Le mot souverain est conceptualisé d'une drôle de manière apr nos dirigeants!

Aucun commentaire: