POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 19 janvier 2011

En Haïti, les plaintes contre «Baby Doc» se multiplient

AFP/THONY BELIZAIRE Par RFI
Moins de 48 heures après être rentré en Haïti, l'ancien dictateur Jean-Claude Duvalier y a été poursuivi par la justice haïtienne pour corruption, détournement de fonds publics et association de malfaiteurs. Ce mercredi 19 janvier, quatre plaintes ont été déposées contre lui à Port-au-Prince pour crimes contre l'humanité, sans compter d'autres procédures à venir. Les avocats de « Baby Doc » évoquent une manipulation politique de la part du gouvernement actuel visant à persécuter leur client. Et selon son porte-parole, l'ancien dictateur est rentré au pays pour être élu président.
Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron
Devant le parterre de journalistes présents à l’hôtel Karibe, les avocats de Jean-Claude Duvalier ont été très clairs : la convocation mardi de l’ancien « président à vie » d’Haïti n’est rien d’autre qu’une manipulation politique orchestrée par le gouvernement. Aucun dossier solide ne leur a été présenté, aussi leur client « Baby Doc » ne risque-t-il rien.
Mais ce mercredi matin, quatre personnes ont déposé plainte auprès du parquet de Port-au-Prince, des plaintes pour tortures et crimes contre l’humanité. Parmi ces quatre personnes, Michèle Montas, la veuve du célèbre journaliste haïtien Jean Dominique. Michèle Montas avait subi les violences et les intimidations des sbires de Duvalier avant d’être contrainte à l’exil en 1980 quand les locaux de sa radio ont été saccagés par les hommes de main du dictateur.
Mais à ces nouvelles charges - des charges lourdes - les avocats de Jean-Claude Duvalier ont répondu fermement : les faits remontent à plus de vingt ans, il y a prescription.
Me Fritzo Canton, avocat de Jean-Claude Duvalier
Au niveau de l'instruction, on n'a trouvé aucun indice qui pourrait justifier la poursuite de M. Duvalier en Haïti.
http://www.rfi.fr/ameriques/20110119-haiti-plaintes-contre-baby-doc-multiplient

Aucun commentaire: