POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 9 décembre 2010

Haïti: "recours possibles" selon l'OEA, résultats "incohérents" selon Washington

WASHINGTON — Il existe tout une série de "recours possibles" après la publication des résultats du premier tour de l'élection présidentielle en Haïti, a déclaré mardi José Miguel Insulza, le secrétaire général de l'Organisation des Etats américains (OEA), tandis que Washington se disait "préoccupé" par les résultats "incohérents". Le Conseil électoral haïtien a annoncé mardi soir que le deuxième tour de l'élection présidentielle en Haïti opposerait l'ex-Première Dame Mirlande Manigat, qui a obtenu 31% des voix, et le candidat du pouvoir Jude Célestin, qui a réuni 22% des suffrages. Mais M. Célestin n'a obtenu que quelque 6.000 voix de plus que le chanteur populaire Michel Martelly, dont les partisans manifestaient leur colère mardi soir à Port-au-Prince.
"La première chose que je veux rappeler c'est qu'il s'agit d'un décompte provisoire", a déclaré le secrétaire général de l'OEA qui mène, avec les pays du Marché commun de la Caraïbe (Caricom), une mission d'observation du processus électoral en Haïti. "Il y a tout un processus à travers duquel il est possible de faire appel des résultats, toute une palette de recours ouverts", a-t-il poursuivi lors d'une session de l'OEA consacrée au différend Costa Rica-Nicaragua. "Il est important de maintenir le calme et je crois qu'il va certainement y avoir une discussion après" la publication des résultats, a-t-il ajouté.
L'annonce des résulats a provoqué des manifestations dans Port-au-Prince de la part notamment des partisans de Michel Martelly, le grand perdant du premier tour qui arrive en troisième position juste derrière le candidat du pouvoir qu'il avait accusé de préparer des fraudes.
Les Etats-Unis se sont dits "préoccupés" par les résultats "incohérents" de l'élection présidentielle haïtienne mais ont appelé au calme et offert d'examiner toute fraude éventuelle, selon un communiqué mardi soir de leur ambassade à Port-au-Prince. "Comme d'autres, le gouvernement des Etats-Unis est préoccupé par l'annonce des résultats préliminaires des élections du 28 novembre par le Conseil électoral provisoire, qui sont incohérents par rapport aux résultats publiés par le Conseil national d'observation des élections", a fait savoir l'ambassade.
"Au moment où Haïti entre dans la période de contestation des résultats électoraux, il est essentiel que tous les acteurs de la vie politique restent calmes et appellent leurs partisans à faire de même", a plaidé l'ambassade.
L'annonce des résultats préliminaires ouvre une période de recours éventuels avant la publication des résultats définitifs du premier tour prévue le 20 décembre. Washington se tient prêt à aider à un réexamen exhaustif des irrégularités constatées lors du scrutin afin de parvenir à des résultats "qui correspondent à la volonté du peuple haïtien exprimé par ses suffrages", selon le communiqué.
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jRY3kuHJ0tU40jwKixpIU-9nvFrw?docId=CNG.706b8ff07def8edbbe7fe5719f339c4f.2c1
Commentaires:
Oui mais devant quel tribunal?
Le Tribunal du CEP décrié.
Ils sont rigolo ces internationaux qui font plus le jeu archaïque et macabre des haïtiens du pouvoir aveuglés par l'appât du gain!!!

Aucun commentaire: