POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 7 décembre 2010

Ban Ki-moon réclame de nouveaux engagements de la communauté internationale

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, en ouverture d'un débat de l'Assemblée générale de l'ONU sur la situation à Haïti a affirmé qu'Haïti a grandement besoin du soutien de la communauté internationale. M. Ban a rappelé que le selon le ministère haïtien de la santé, l'épidémie de choléra touchait désormais les 10 départements du pays, que le nombre d'infections avoisinait les 81.000, que 1.800 personnes étaient déjà mortes de la maladie et que près de 650.000 personnes pourraient encore contracter le choléra dans les prochains mois. Faisant remarquer qu' on a assisté à une baisse du taux de mortalité de 7,6% à 3,6% en six semaines, Il a toutefois indiqué que les efforts déployés à l'heure actuelle n'étaient « tout simplement pas suffisants ».
« Sans une réponse internationale immédiate et massive, nous allons être dépassés », a-t-il prévenu, avant de présenter les deux priorités de l'ONU. Minimiser le taux de mortalité en mettant en place des traitements efficaces » et « atteindre toute la population pour leur fournir de l'information, des traitements et prévenir la propagation de la maladie sont les deux principales priorités des agences de l'ONU et des organisations internationales. « La vie de centaines de milliers de personne est en jeu », a poursuivi Ban Ki-moon.
Aujourd'hui seulement 20% des 164 millions de dollars sollicités par l'ONU dans le cadre de sa stratégie de réponse au choléra en Haïti a été financés. « Je vous demande en urgence de nous aider à financer entièrement cet appel de fonds », a-t-il déclaré devant les Etats membres, soulignant que la communauté internationale ne devait pas « imaginer une réponse à court terme ».
LLM / radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=18540
Commentaires:
On se pose toujours la même question à qui est adressée effectivement cette demande. Qui a des sous de trop pour donner aux sinistrés du monde? surtout quand on sait que la communauté internationale vient de dépenser 23.000.000 de dollars pour financer des élections "réussies" avec une participation de 11%?
Il faudrait que définitivement que la communauté internationale sans hypocrisie établisse une vraie hiérarchie des priorités pour Haïti. Et laisser une fois pour toute cette position ambivalente qui ne ressemble à rien. D'ou ce que l'on subit comme résultat de l'implication de la Communauté internationale.

Aucun commentaire: