POUR VOS RECHERCHES

Google

vendredi 23 août 2013

Après les Etats-Unis et les Bahamas, Martelly se rend au Surinam, mais n'ira pas en Guyane

Présidence/Voyages
Robenson Geffrard, rgeffrard@lenouvelliste.com
Officiellement, la présidence ne donne aucune explication sur l'absence du président de la République au pays depuis le vendredi 16 août.
Cependant, une source bien placée au palais national a confié au Nouvelliste que Michel Martelly était en visite privée aux Etats-Unis avec sa famille avant de se rendre vendredi au Suriman.
Parallèlement, la presse aux Bahamas a souligné la visite du chef de l'Etat à Nassau et indiqué qu'il a rencontré jeudi le Premier ministre Perry Christie.
« Je vois que cela a fait tout un tollé, mais il n'y a rien à cacher. Le chef de l'Etat était en visite privée avec sa famille aux Etats-Unis, a indiqué notre source au palais national. C'était une occasion pour lui de passer un moment avec sa famille. Ces moments sont nécessaires pour se ressourcer. Tout le monde qui travaille a doit à un moment pour revoir sa famille. Le 23 de ce mois, le président se rend au Surinam pour participer à la 11e édition de Carifesta. Il y restera jusqu'au 25 août. » Interrogée sur la présence de Michel Martelly aux Bahamas cette semaine, cette source très bien placée au palais national pour connaître les moindres déplacements du chef de l'Etat n'a voulu infirmer ni confirmer.
« Je vous ai dit qu'il était aux Etats-Unis avec sa famille, cela devrait suffire... », a-t-elle répondu avant de nous demander de nous concentrer sur les réalisations positives du président.
Parallèlement, selon The Nassau Guardian, dans son édition du 22 août, Michel Martelly était parmi ceux qui se sont rendus mercredi 21 août au domicile du Premier ministre des Bahamas, Perry Christie, pour son 70e anniversaire.
« Le président était dans le pays pour un bref séjour avec sa famille. Avant de rencontrer les médias, Martelly a visité un studio de musique situé à la résidence du Premier ministre », lit-on dans un article de ce journal.
Selon The Nassau Guardian, le président haïtien a déclaré qu'il est confiant que le Premier ministre Perry Christie accorde de l'attention aux Haïtiens vivant aux Bahamas. La communauté haïtienne représente, selon lui, une puissante force électorale.
« Nous sommes préoccupés par ce sujet et nous avons débattu la question avec le Premier ministre. Nous avons compris que le Premier ministre veille au bien-être des Haïtiens ici, a déclaré Martelly cité par The Nassau Guardian. Qu'on le veuille ou non, les Haïtiens représentent une force politique ici en période électorale. Je suis certain que le Premier ministre est au courant de cela. Il va veiller au bien-être des Haïtiens, non parce qu'il a besoin du vote des Haïtiens. Il est un leader, il veut changer la situation de ceux qui vivent dans de mauvaises conditions. »
Le Premier ministre Perry Christie a promis d'inviter le président Martelly à réaliser une visite formelle aux Bahamas dans le cadre d'une manifestation culturelle. Il dit espérer que le président Martelly qui est aussi un chanteur donnera une prestation à l'occasion.
Dans un autre registre, selon le journal France-Antilles/Guyane, le président haïtien était très attendu sur l'île en compagnie de deux ministres. D'abord programmée du 21 au 23 août, sa visite s'est vite réduite à une journée, celle du jeudi 22.
« Michel Martelly n'avait émis qu'un souhait, une seule condition à son séjour en Guyane : pouvoir rencontrer « une large partie de la communauté haïtienne » du département.
Autant dire plusieurs milliers de personnes », lit-on sur le site du journal qui souligne que la venue de Martelly ne semble avoir été que reportée sans qu'aucune date n'ait, pour le moment, été fixée officiellement.
En Haïti, plus d'un se questionne sur l'absence non annoncée du président Martelly depuis environ une semaine.
Dans une note de presse en date du jeudi 22 août, le bureau de communication de la présidence informe de façon tardive que le président de la République participera du 23 au 25 août 2013 à la clôture de la 11e édition du festival des Arts de la Caraïbe (CARIFESTA) au Surinam. Pas plus. Ce vendredi, Haïti sera à l'honneur.
Le président Martelly profitera de sa présence dans la ville de Saramacca pour rencontrer la communauté haïtienne forte d'environ 4 000 personnes, a appris le journal d'une source au Surinam. Robenson Geffrard, rgeffrard@lenouvelliste.com http://lenouvelliste.com/article4.php?newsid=120364

Aucun commentaire: