POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 26 avril 2012

MOBILISATION INSTITUTIONNELLE EN PREPARATION DE LA SAISON CYCLONIQUE 2012

Haïti- Protection civile : Mobilisation institutionnelle en préparation à la saison cyclonique 2012 P-au-P, 25 avril 2012 [AlterPresse] --- Le bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (Ocha) en Haïti a organisé un atelier de travail, le mardi 24 avril 2012 à Port-au-Prince,avec les différents acteurs qui interviennent dans le secteur de la protection civile, pour des discussions autour du plan de contingence cyclonique 2012.
« Le but de cet atelier est de vulgariser les mécanismes de coordination entre le gouvernement et la communauté internationale, afin de faire un état des activités cycloniques qui commencent le 1er juin prochain », fait savoir le coordonnateur de la protection civile, Roosevelt Compère.
Le plan de contingence devrait être totalement achevé en mai, projettent différentes institutions.
« Un plan de contingence national et départemental sera disponible dans les prochains jours. Ce plan vise à garantir une réponse efficace à la saison cyclonique 2012 et faciliter une mise en commun des ressources disponibles, pour favoriser l’implication des acteurs dans ce processus », précise Compère.
Pour répondre à d’éventuelles catastrophes, le secrétariat permanent de la gestion des risques et des désastres (Spgrd) se transformera en centre d’opération d’urgence, lequel travaillera en étroite collaboration avec Ocha et avec la mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah) sur les questions logistiques.
Quatre (4) groupes de travail sont déjà formés pour la préparation de la saison cyclonique, qui s’étendra du 1er juin au 30 novembre 2012.
L’un de ces groupes travaillera sur les exercices de simulation avec la population afin d’indiquer les méthodes de prévention en cas de catastrophes dans le pays.
Un premier exercice a déjà été initié dans l’aire métropolitaine de la capitale, avec des écolières et écoliers. D’autres exercices sont prévus dans les départements du Nord et du Nord-Ouest.
Les exercices toucheront principalement le milieu scolaire.
Le système national de la gestion des risques et désastres entend renforcer les activités de sensibilisation sur le territoire national à travers cinq grands axes.
Parmi les axes identifies, la communication sera prioritaire dans la coordination, de même que dans l’efficacité de prévention, soulignent les responsables de protection civile.
Plusieurs mécanismes sont envisagés en vue de sensibiliser la population sur les risques et désastres, dont un concours de reportages sur les risques majeurs, lequel sera lancé à l’échelle nationale le 16 mai 2012.
La protection civile organisera également un forum avec les responsables et associations de médias du 1er au 15 juin 2012, tandis qu’une émission audiovisuelle sur les risques majeurs est en cours de réalisation.
Le 13 octobre 2012, la deuxième édition de la course de la protection civile sera lancée dans le Nord, plus particulièrement au Cap-Haïtien pour alerter la population sur les éventuels risques susceptibles d’affecter ce département.
A côté de ces actions, « il est nécessaire de mener des travaux de mitigation afin de réduire les risques face à des désastres, car les risques, on ne peut pas les éliminer, mais on peut quand même les réduire », reconnait la chargée d’affaires de l’Ocha, Claudine Joseph.
Avec l’appui de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), 19 sites d’évacuation de personnes (en cas de désastres) ont été réhabilités et neuf autres ont été construits en 2011.
Cependant, ces espaces restent limités par rapport à la vulnérabilité de certaines zones du pays face aux catastrophes naturelles, signale Ocha. [jep kft rc apr 25/04/2012 10:49]
http://www.alterpresse.org/spip.php?article12757

Aucun commentaire: