POUR VOS RECHERCHES

Google

vendredi 4 novembre 2011

Les sénateurs maintiennent l'interpellation du ministre de la justice et convoquent le Premier Ministre

La séance d'interpellation du ministre de la justice, Josué Pierre Louis, a été suspendue hier soir au Sénat. Après plus de 5 heures de débat public et à huit clos, les pères conscrits étaient divisés sur l'opportunité de reporter ou non la séance d'interpellation. Le sénateur Steven Benoît, qui avait rédigé la motion de censure du garde des sceaux, a révélé que 14 sénateurs étaient prêts limoger le ministre Pierre Louis qui n'avait pas répondu à la demande d'interpellation.
Sur proposition du sénateur Benoît, le président du sénat, Roudolph Joazile, a décidé de convoquer le Premier Ministre, Gary Conille, ainsi que le ministre de l'intérieur, Thierry Mayard Paul, le samedi 5 novembre 2011 afin de fournir plus d'informations sur les incidents liés à l'arrestation du député Arnel Bellizaire.
La convocation du Premier Ministre Conille précédera de quelques heures l'interpellation du ministre de la justice. M. Pierre Louis n'a pas obtenu un report à la huitaine de l'interpellation comme il l'avait sollicité.
Les avis des sénateurs étaient partagés sur la demande de report du garde des sceaux. Si les sénateurs Steven Benoît et Jean Baptiste Bien Aimé étaient favorables à une motion de censure, le sénateur Latortue avait mis l'accent sur la nécessité de respecter le principe de report. Faisant remarquer que M. Pierre Louis accepte le principe de l'interpellation Youri Latortue avait précisé que l'objectif premier du Sénat est de faire jaillir la vérité et non de renvoyer un ministre. La suspension de séance a permis d'éviter un vote couperet.
LLM / radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=19853

Aucun commentaire: