POUR VOS RECHERCHES

Google

vendredi 4 novembre 2011

La convocation du CSPN est la décision idéale selon Joseph Lambert

Le sénateur Joseph Lambert qualifie de sage la décision prise par l'assemblée des sénateurs de convoquer certains membres du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) aux fins de recueillir de plus amples informations sur l'arrestation illégale et arbitraire du député Arnel Belizaire. Reconnaissant que la position qu'avaient adoptée les pairs conscrits au lendemain de l'arrestation de l'élu de Delmas/Tabarre , en solidarité à la chambre basse, était une décision prise à la va vite, le troisième sénateur du sud-est estime que les responsabilités doivent être fixées dans l'affaire Belizaire.
« Il est impératif que le sénat entende d'autres personnalités du CSPN, comme le premier ministre Garry Conille, le ministre de l'interieur , Thierry Mayard Paul et le directeur de la police nationale, Mario Andrésol, avant de sanctionner le ministre de la justice et le secrétaire d'Etat aux affaires étrangères», a indiqué le parlementaire.
Le dossier d'Arnel Belizaire, qui a occasionné l'interpellation des deux membres du gouvernement, est loin d'être clos. Puisque le juge d'instruction, maitre Bernard St-vil, a adressé une correspondance au parlementaire lui demandant de se présenter au cabinet d'instruction le mardi 8 novembre prochain.
Usage de faux, évasion et association de malfaiteurs sont les chefs d'accusation qui pèsent sur l'élu de Delmas/Tabarre.
GA/Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=19854

Aucun commentaire: