POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 13 avril 2011

Les chanteurs maliens de renommée mondiale, Amadou et Mariam visitent Haïti

12 avril 2011
Publié dans la catégorie : À La Une, Quoi de neuf ?
Depuis le séisme du 12 janvier, Haïti a accueilli de nombreux Ambassadeurs contre la Faim du Programme Alimentaire Mondial (PAM). Des personnalités qui font le plaidoyer en faveur du pays. Parmi elles, deux stars mondiales, Amadou et Mariam, ont séjourné dans le pays, du 7 au 11 avril 2011.
A l’invitation du Programme Alimentaire Mondial, Amadou Bagayoko et Mariam Doumbia, un couple de chanteurs maliens non voyants, ont effectué une visite de cinq jours en Haïti. Un voyage qui a pour objectif de « montrer le travail du PAM en Haïti depuis le séisme du 12 janvier 2010 », selon Stéphanie Tremblay, Porte-parole du PAM en Haïti.
« On est venu en Haïti pour se rendre compte des réalités, voir les actions entreprises sur le terrain, s’imprégner davantage de la situation et pouvoir en parler à travers nos déplacements dans le monde», a en effet précisé le chanteur Amadou Bagayoko. Et celui-ci de poursuivre : « On chante des messages d’amour, de solidarité, de paix, de justice et d’entente. Nous sommes là aussi pour soutenir des causes. C’est cela, la raison fondamentale de notre présence en Haïti”.
L’un des endroits visités par les stars, c’est un camp de déplacés situé dans les environs de Cité Soleil, le camp Jean-Marie Vincent, où les résidents leur ont réservé un accueil chaleureux, le vendredi 8 avril. « Ils avaient envie de les rencontrer et de leur parler », commente Mme Tremblay. Un camp qui bénéficie d’un programme de nutrition du PAM ainsi qu’une petite clinique créée par la Fondation pour le Développement et l’Encadrement de la Famille Haïtienne (FONDEFH).
« Le PAM, à travers son programme de nutrition, cherche à prévenir la malnutrition chez les jeunes enfants de moins de 5 ans, chez les femmes enceintes et celles qui allaitent. La FODEFH, qui est un des partenaires du PAM, est une clinique qui s’occupe notamment du suivi des bébés afin de s’assurer qu’il n’y a pas de problèmes de malnutrition », explique la porte-parole du PAM.
Le PAM y distribue, en effet ,des produits utilisés dans la prévention de la malnutrition. L’agence fournit également des conseils aux mères sur les mesures à adopter en vue de permettre aux enfants de grandir en bonne santé.
Autre endroit à avoir accueilli les stars, le Centre Rosalie Javouhey , une école située dans la périphérie de Fort National (un quartier du bidonville de Bel-air). Il s’agissait pour Amadou et Mariam de visiter une cantine scolaire mise sur pied par le PAM. L’occasion pour les deux artistes de chanter avec les enfants, visiblement ébahis.
Dans le quartier de Lamantin 54, dans la commune de Carrefour (Sud de Port-au-Prince), une des zones qui ont été fortement touchées par le séisme du 12 janvier, les deux chanteurs ont été particulièrement intéressés par un programme de « cash for work /argent contre travail» lancé par le MOFKA (Mouvman Fanm Aktif Kafou / Mouvement des Femmes Actives de Carrefour), une ONG locale partenaire du PAM. Dans le cadre de ce projet, l’organisation emploie des femmes dans le ramassage des débris. Au cours de leur visite sur ce chantier, les bénéficiaires ont partagé avec Mariam et Amadou « leur expérience après le séisme, leurs difficultés de trouver un emploi et de reconstruire leur maison ».
Mais le moment phare de la visite des deux chanteurs fut le dimanche 10 avril, à l’Institut Français d’Haïti, où Amadou et Mariam ont donné un concert devant un public composé de responsables d’ONG et autres acteurs humanitaires, de partenaires du PAM et des fans haïtiens de la musique. Mariant la musique traditionnelle malienne au Blues, Rock et Funk, Amadou et Mariam se sont fondus aux musiciens haïtiens invités à participer au concert, pour un plaidoyer en musique contre la faim.
Les stars ont exhorté les Haïtiens à « prendre courage puisque la vie est faite de hauts et de bas », car disent-elles c’est avec du courage que les Haïtiens peuvent changer les choses et reconstruire leur pays.
La porte-parole du PAM, Stéphanie Tremblay, espère qu’après leur visite en Haïti, Amadou et Mariam vont continuer à sensibiliser le public européen sur la situation du pays, notamment en ce qui a trait à la sécurité alimentaire. « Maintenant dans leurs concerts à travers le monde ils vont pouvoir parler des expériences qu’ils ont vécues en Haïti, de ce qu’ils ont découvert et des gens qu’ils ont rencontrés » a-t-elle déclaré.
http://minustah.org/?p=29848

Aucun commentaire: