POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 13 avril 2011

Etzer Vilaire, 139 ans déjà

Le 7 avril 2011 a marqué le 139e anniversaire de naissance de Etzer Vilaire dont la contribution à l'épanouissement de la littérature haïtienne ne peut souffrir de contestation. Si le 7 avril 1872 fut un des jours les plus ordinaires sur le plan météorologique, il augura par contre l'arrivée sur la terre d 'Haïti ( à Jérémie) d'un écrivain dont la pensée philosophique ne saurait être jetée aux oubliettes.
Haïti: L'immense oeuvre poétique totalisant 750 pages, soit plus de 13.000 vers laissée par Etzer Vilaire, cet auteur controversé, a été soumise au feu de la critique et abordée par des férus de littérature, dont le pasteur Neptune Daniel qui paraît aux yeux du Dr Pradel Pompilus celui, sur ce plan, ayant réalisé le travail le plus original. "Aucun critique, ou peu s'en faut, n'a pénétré mieux que lui le sens des grands poèmes de Vilaire, dégagé le caractère grandiose de cette poésie unique dans notre littérature", a assumé le Dr Pompilus dans sa préface à l'ouvrage titré "Dissertations de Littérature Haïtienne" publié par Neptune Daniel. Cet ouvrage a reçu, lors de sa parution, le 25 février 1965, l'aval de la Direction Générale de l'Education Nationale qui l'avait recommandé aux Lycées et Collèges de la République, signalent le Dr Jean-René Auguste et consort dans l'ouvrage collectif "Pasteur Neptune Daniel: un génie à découvrir" publié en 2010 à Montréal aux Editions J.-R Auguste.
Une interprétation originale
"J'ai pensé, j'ai écrit pour ceux que tourmentent le drame de la vie, les problèmes de la destinée et de l'âme."Par cette déclaration, Vilaire prétend apporter une réponse cohérente et systématique aux énigmes de l'âme en particulier, à l'évolution et à la destinée de l'humanité en général. Sur ce, il a évidemment conçu un système d'idées digne d'être appelé une philosophie (philosophie vilairienne), explique le critique Neptune Daniel qui résume ainsi la doctrine de ce dernier sur l'âme: "D'abord fourvoyée, misérable, et s'évertuant à trouver le bonheur partout où il n'est pas, l'âme finit par le trouver dans l'amour du Christ immolé pour elle. Il lui suffit de réaliser, sur le plan de la vie individuelle, la sublime trilogie chrétienne: la Foi, l'Amour et l'Espérance (Pages d'amour, Le Flibustier, L'Homo et les Dix Hommes Noirs).
Fidèle à son programme d'intérêt humain, Etzer Vilaire aborde également le problème de l'évolution et de la destinée de l'humanité. Il présente dans "Conversation d'oiseaux" un diagnostic particulièrement sombre de l'espèce humaine: manque d'union, d'amour et d'idéal; asservissement aux sens, à la bestialité, à la cupidité et à la haine; condamnation irrémédiable aux souffrances, et le tout provoqué par une chute catastrophique. Mais le poète n'est pas pessimiste et sa pensée débouche en fin de compte sur une perspective d'avenir meilleur.
Sous ce rapport, écrit Neptune Daniel, il représente l'humanité sous l'image de l'arbre exposé aux fréquentes perturbations de l'atmosphère, aux variations climatiques, aux intempéries du temps, et qui, d'année en année, s'effueille, languit ou semble dépérir, par suite des rigeurs de l'hiver. Sous l'empire des systèmes nihilistes ou négateurs, l'humanité se désole, s'avilit et paraît condamnée à une ruine inéluctable. Mais, de même que le printemps, ravivant l'action de la sève, garantit la croissance, la résistance, la longévité et la montée de l'arbre, de même l'influence chrétienne, facilitant l'oeuvre de la pensée divine dans la race humaine, protège cette dernière contre les forces désintégrantes, tout en assurant son immortalité et son ascension vers la pleine lumière.
L'humanité a également subi l'influence néfaste d'un certain nombre de systèmes d'opinions qui ont absolument corrompu tout ce qu'il y avait de beau, de bon et de normal dans la race humaine, poursuit le critique. Ainsi, à travers "Les Voix et Terre et Ciel" où la pensée sociale et métaphysique de Vilaire, enrichie et complétée, se précise davantage, ce dernier expose des philosophies représentatives de ces doctrines démoralisatrices qui sont le rationnalisme ou plutôt l'instinctivisme à la Rousseau, le positivisme, le matérialisme, le déterminisme, le nihilisme, l'épicurisme, l'hédonisme et le fatalisme.
Puis, à l'issue de la manifestation de tous ces systèmes qui ont remarquablement contribué à plonger l'humanité dans l'abîme, apparaît la femme enceinte avec la tête auréolée du soleil et les pieds de la lune. C'est le symbole de la pensée divine à l'oeuvre dans la race humaine. C'est une figure empruntée à l'Apocalypse de Saint Jean.
Lorsque toute erreur, tout système d'opinion humaine perd son influence, cette pensée divine est destinée à produire une nouvelle humanité par le moyen de la même merveilleuse formule: la Foi, l'Amour et l'Espérance, conclut l'ancien professeur Neptune Daniel décédé le 3 août 1997.
Lucmane Vieux
lucmanov@yahoo.fr

http://www.lenouvelliste.com/article.php?PubID=1&ArticleID=91272&PubDate=2011-04-12

Aucun commentaire: