POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 3 janvier 2012

Youssou N’Dour, candidat à l'élection présidentielle au Sénégal

Youssou N’Dour a annoncé, lundi 2 janvier, sa candidature à l'élection présidentielle sénégalaise de février.
DAI KUROKAWA / AFP).- Youssou N'Dour, ambassadeur de
 l’Unicef, visite le camp de réfugiés somaliens de Dadaab,
dans le nord-est du Kenya, le 6 septembre 2011
Il s’oppose à la candidature d’Abdoulaye Wade à l’élection du 26 février.
Lundi 2 janvier à Dakar, le chanteur sénégalais Youssou N’Dour a rendu publique sa décision de se présenter à l’élection présidentielle du 26 février 2012. Le chanteur mondialement connu a suspendu sa carrière musicale fin novembre pour lancer son mouvement politique, « Fekke Maci Boolé », (« Je suis engagé », en wolof).
« Depuis très longtemps », de nombreux Sénégalais « ont, par divers moyens, appelé ma candidature à la présidentielle de février prochain. J'ai écouté, j'ai entendu, je réponds favorablement à votre requête. (...) Je suis candidat », a-t-il déclaré. « C'est vrai, je n'ai pas fait d'études supérieures, mais la présidence est une fonction et non un métier. J'ai fait preuve de compétence, d'engagement, de rigueur et d'efficience à maintes reprises. A l'école du monde, j'ai appris, j'ai beaucoup appris. Le voyage instruit autant que les livres. »
Une décision prise pour protester contre la nouvelle candidature du président Abdoulaye Wade à la prochaine élection présidentielle : à 85 ans, ce dernier brigue un troisième mandat. Une candidature que l’opposition sénégalaise juge anticonstitutionnelle. « C'est un devoir patriotique suprême, le meilleur des dons de soi. (...) Je suis l'alternative à l'Alternance », a-t-il ajouté, « l'Alternance » désignant au Sénégal le régime d'Abdoulaye Wade.
Dans sa déclaration lundi du 2 janvier, il a promis de ne pas ménager ses efforts pour « faire du Sénégal un pays qui se fait tout seul, par la main et la force de ses enfants », en déroulant son programme incluant des initiatives pour la paix dans la région troublée de la Casamance (sud), la bonne gouvernance, le développement de l'agriculture mais également des projets tournés vers le social, notamment la santé et l'éducation.

Artiste engagé
Né en 1959 dans le quartier populaire de la Medina à Dakar, Youssou N’Dour est considéré par le New York Times comme l’« un des meilleurs chanteurs du monde ». Connu pour être le roi du « mbalax », une musique dansante et très rythmée d’origine sénégalaise, Youssou N’Dour est un artiste engagé.
Ainsi, en 1985, il est à l’origine du concert organisé pour la libération de Nelson Mandela au stade de l’Amitié de Dakar. Il a organisé plusieurs concerts au profit d’Amnesty International.

Chef d’entreprise
En 2007, il participe à la réalisation de Make some noises (une reprise de l’album de John Lennon, Imagine ), pour mobiliser l’opinion internationale sur la crise du Darfour. Il a composé l’hymne de la Coupe du monde de football 1998, La Cour des grands. Il est également l’auteur de la musique du film de Michel Ocelot, Kirikou et la sorcière.
Youssou N’Dour est aussi un chef d’entreprise, dans les médias sénégalais. En 2003, il crée un groupe de presse privé, Futurs Médias. Aujourd’hui, ce groupe est composé du quotidien L’Observateur , de la Radio Futurs Médias (RFM) et de la chaîne de télévision Futurs Médias (TFM) : tous trois connus pour leurs critiques répétées du président Wade et de son gouvernement.
LAURENT LARCHER, avec AFP
http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Youssou-N-Dour-candidat-a-l-election-presidentielle-au-Senegal-_EG_-2012-01-03-753047

Aucun commentaire: