POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 18 janvier 2012

Coudre pour Haïti

Anne Israel RIVIÈRE-aux-SAUMONS – Connaissez-vous des femmes qui soutiennent des orphelinats à Haïti? Pas besoin d’aller bien loin, elles s’appellent Annette Maillet, Phyllis Comeau et Lorraine Thibodeau. Elles sont résidentes au Foyer Sigogne à la Baie Sainte-Marie et ont la couture comme passion.

Jeannette Saulnier (à gauche) a tricoté une trentaine de poupées
 pour des  enfants d'Haïti. De gauche à droite :  Lorraine Thibodeau
, Annette Maillet et Phyllis Comeau ont cousu des vêtements à partir
de dons de tissus. (Photos : Anne Israël)
L’idée a germé dans la tête d’Annette Maillet, qui avait entendu parler des actions des membres de deux églises baptistes de la région. Le projet de soutenir des orphelinats à Haïti existe depuis plusieurs années. À l’orphelinat, chaque enfant reçoit trois tenues. Annette Maillet a donc décidé de faire appel à la générosité des communautés environnantes en demandant du tissu, du fil et de la dentelle pour confectionner des vêtements d’enfants.
Avec des taies d’oreiller, elles font des petites robes à bretelles, car il fait trop chaud pour porter des manches là-bas, et des shorts pour les garçons, qui sont très souvent torse nu. À ce jour, elles ont déjà confectionné 130 robes et 100 shorts. Elles aimeraient faire 500 robes, sachant que chacune en coud 4 à 5 par jour. Elles envisagent également d’acheter des chaussures pour enfants chez Frenchy’s car ils en ont besoin.
Devant le nombre de dons récoltés, elles n’ont pas pu attendre après Noël pour commencer le projet; elles travaillent avec ardeur depuis le début du mois d’octobre. Elles ont reçu beaucoup de tissus, de dentelles, de fils et de boutons, un soutien de la communauté qu’elles apprécient grandement. Un premier envoi sera fait en janvier avec un groupe d’environ huit personnes, un deuxième est prévu pour le mois de mars.
De l’imagination, elles en ont à revendre. Un bouton devient une fleur, une poche cousue en forme de cœur pour y abriter certainement « un crapaud ou un caillou », rêve Annette Maillet. La dentelle assortie au tissu embellit les robes. Grâce à leurs doigts de fée, elles ne gaspillent aucun bout de tissu et en récupèrent le maximum tout en étant créatives!
Il leur arrive très souvent de penser à ces enfants, « non sans avoir les larmes aux yeux », reconnaissent-elles. Elles imaginent que certaines de ces robes deviendront des robes de mariée, car la loi haïtienne autorise le mariage des filles dès 15 ans.
Elles ont hâte de voir les photos des enfants habillés de leurs vêtements. Et quand on leur demande si elles comptent continuer à soutenir cette cause : « pour sûr! », répondent-elles en chœur.
Si vous souhaitez faire un don de tissu ou de matériel de couture, vous pouvez prendre contact avec Annette Maillet au 902-778-2729.
http://lecourrier.com/index.cfm?Id=64456&Sequence_No=64455&Repertoire_No=-1331007414&Voir=journal&niveau=3

Aucun commentaire: