POUR VOS RECHERCHES

Google

samedi 27 novembre 2010

Haïti: les autorités tentent de rassurer les électeurs

Publié le 27 novembre 2010
Stéphane Jourdain

Agence France-Presse
Urnes et bulletins de vote étaient acheminés samedi à travers tout Haïti à la veille d'un scrutin dont l'ONU et les autorités haïtiennes assurent qu'elles se passeront dans le calme, malgré une campagne émaillée par des violences sporadiques et des soupçons de fraude.
Des centaines de personnes étaient encore réunies samedi devant le commissariat de Pétion-ville, à la veille du vote, comme pendant toute la semaine, dans une ultime tentative pour obtenir la «carte nationale d'identité» qui va leur permettre de voter dimanche.
«J'espère que je vais avoir ma carte. C'est mon devoir de voter. C'est pour aider mon pays après le choléra et le séisme. Je ne sais pas encore pour qui je vais voter. Je verrai demain», a déclaré samedi à l'AFP Josué Phanon, 19 ans, qui va voter pour la première fois.
Le quotidien Le Nouvelliste titrait samedi en Une: «Bonnes élections à tous!». Le journal espère que l'élection va permettre d'entamer «l'après 12 janvier», date du séisme. «Pas parce que les candidats ont enfin trouvé la baguette magique. L'attente est autre. Un changement de personnel, un renouvellement des ambitions, une envie de faire autrement. C'est tout ce que nous souhaitons pour commencer», est-il écrit.

Trois candidats favoris
Vendredi, les principaux candidats réunissaient leurs partisans à travers le pays avant la clôture de la campagne électorale officielle. Sur le terrain et dans les sondages, le candidat du pouvoir sortant Jude Célestin, l'ex-première dame Mirlande Manigat et la star de la chanson Michel Martelly semblent les mieux placés pour accéder au second tour.
À l'issue de plus de cinq heures de carnaval dans les rues de Carrefour, dans la banlieue de Port-au-Prince, Mirlande Manigat s'est adressée à des milliers de partisans. «Êtes-vous prêts à défendre votre vote? Êtes-vous prêts à défendre votre peuple? Si on vous vole ce vote, je veux voir le même rassemblement», a-t-elle dit, calme mais déterminée après avoir dénoncé dans la journée des fraudes en préparation.
Au même moment, à quelques centaines de mètres de là, Jude Célestin réunissait ses fans, arborant le tee-shirt jaune et vert du parti Inite.

Une embuscade visant Martelly fait un mort
La campagne a de nouveau été entachée vendredi par des violences. Selon son équipe de campagne, Michel Martelly et des milliers de partisans ont été visés par une fusillade qui a fait un mort et plusieurs blessés dans les rues des Cayes, dans le sud du pays. La police de l'ONU a confirmé l'incident sans pouvoir préciser s'il y avait effectivement eu des victimes.
Deux personnes avaient déjà été tuées et plusieurs autres blessées par balles lundi soir dans le sud-ouest lors d'affrontements entre des partisans de Jude Célestin et ceux de Charles-Henri Baker, un autre favori.
Michel Martelly et Mirlande Manigat ont réitéré vendredi leurs craintes que des fraudes n'entachent le scrutin. Le président du conseil électoral chargé de l'organisation du scrutin, Gaillot Dorsinvil, leur a répondu que «le vote de chaque électeur» serait «compté», lors d'un point de presse.
Par mesure de sécurité, la circulation «des motocyclettes» sera interdite dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince dimanche. La vente d'alccol sera aussi interdite.
Dans une page de publicité publiée dans la presse haïtienne samedi, Edmond Mulet, le chef de la mission de l'ONU en Haïti, assure que «tous les votes déposés dans les urnes seront comptabilisés et respectés». Il invite tous les Haïtiens à voter à l'occasion de ce «rendez-vous avec l'Histoire».
Dimanche, 4 714 112 électeurs sont appelés à voter, dans les 11 181 bureaux de vote qui seront ouverts de 06H00 à 16H00.
http://www.cyberpresse.ca/international/dossiers/elections-en-haiti/201011/27/01-4347034-haiti-les-autorites-tentent-de-rassurer-les-electeurs.php

Aucun commentaire: