POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 14 août 2012

Haïti : Une association de la diaspora investit à Grand-Goâve

P-au-P, 13 août 2012 [AlterPresse] --- L’association haïtienne de la diaspora, Konbit Nèg Lakay (en anglais Rockland County Haïti Relief) a ouvert, le vendredi 10 août 2012, un centre communautaire et lancé la construction d’une maison écotouristique dans la communauté de Grand-Groȃve (à quelques dizaines de kilomètres au sud de la capitale), a observe l’agence en ligne AlterPresse. Avec un laboratoire informatique d’une dizaine d’ordinateurs, ce centre communautaire doit permettre à la population locale d’avoir accès aux technologies d’information et de la communication (Tic). Le centre doit aussi accueillir un programme du soir pour des enfants en difficulté et un programme d’alphabétisation pour les femmes. Dans la foulée de cette inauguration, l’association a posé la première pierre de la construction d’une maison écotouristique devant être achevée en avril 2013. Les deux constructions entrent dans le cadre d’un projet, estimé à 500 mille dollars américains (US $ 1.00 = 43.00 gourdes ; 1 euro = 58.00 gourdes aujourd’hui) sur un terrain reçu en don. « La construction du premier centre écotouristque à Grand-Goȃve contribuera à générer plusieurs emplois dans la zone, permettant ainsi à la population de faire face aux diverses exigences de la vie », anticipe le président de Konbit Nèg lakay, Reynold Julien. A côté de la culture de la canne-à-sucre, du mais et de la banane, la pêche constitue l’une des sources de revenus de la population de cette localité, vulnérable et enclavée. Julien voit, dans la construction du centre communautaire et de la maison ecotoursitique, une sorte de leitmotiv au développement du tourisme dans cette communauté et une valeur ajoutée aux potentialités de la zone, caractérisée par des cotes baignées par la mer. « Il n’y a aucune raison pour que Grand-Goȃve soit dans un pareil état, alors que la richesse nous entoure. Ce n’est pas possible que la population ne vive pas mieux », affirme-t-il. « L’un des obstacles, rencontrés par l’association, a été de trouver un espace adéquat pour implanter le projet », souligne la coordonnatrice de Konbit Nèg Lakay, Sandra Otts. Sandra Otts se félicite du cadre choisi, lequel servira à la fois la communauté et les potentiels visiteurs. Pour sa part, formant des vœux pour une concrétisation des promesses de Konbit Nèg Lakay, le directeur général du ministère des Haïtiens vivant à l’étranger (Mhave), Antoine Augustin, se dit impatient d’assister à l’inauguration de la maison écotouristique en 2013. « La diaspora ne devrait pas seulement constituer un creuset pour donner, mais elle peut servir également de créateur d’emplois afin de fructifier des capitaux. Parce qu’il n’y a aucun mal à ce qu’une personne investisse de l’argent dans son propre pays », considère Augustin. Environ 2 millions d’ Haïtiennes et d’ Haïtiens vivent à l’étranger, notamment aux États-Unis d’Amérique, selon des chiffres officiels. [jep kft gp apr 13/08/2012 11:30] http://www.alterpresse.org/spip.php?article13221

Aucun commentaire: