POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 14 août 2012

Haïti : La réouverture du port des Gonaïves, un bon signe ?

Correspondance Exalus Mergenat Gonaïves, 13 août 2012 [AlterPresse] --- La reprise prochaine des activités au wharf des Gonaïves (Artibonite, à 171 km au nord de Port-au-Prince) est un bon signe pour la ville, estime le président de l’association des brokers et débardeurs des Gonaïves, Saint Justin Rémy, dans une interview accordée à AlterPresse. Avec la réouverture du port des Gonaïves, synonyme de la reprise des activités économiques dans la ville, la situation socio-économique difficile - que connait la ville des Gonaïves - pourrait s’améliorer, espère Rémy. Il dit attendre aussi, des autorités gouvernementales, la reconstruction du centre commercial dans la ville et la construction d’un complexe administratif, indispensables pour le port. Le port des Gonaïves - qui constitue l’un des principaux pôles d’activités économiques créatrices d’emplois dans le chef-lieu du departement de l’Artibonite - a été sévèrement endommagé lors du passage des cyclones Hanna et Ike en 2008, des cyclones qui avaient détruit la quasi-totalité des infrastructures de la Cité de l’indépendance. Des travaux, en vue de la réhabilitation de ce port, sont en cours d’exécution depuis environ un mois, constate l’agence en ligne AlterPrresse. Des engins mécaniques du centre national des équipements (Cne) et du ministère des travaux publics, transports et communications (Mtptc), installés sur un navire, effectuent des travaux de dragage dans la baie, afin de permettre prochainement à des bateaux de commerce d’accoster. Des travaux de rénovation du quai de débarquement sont pratiquement terminés. Le directeur général de l’autorité portuaire nationale (Apn), Alix Célestin, qui a visité le mardi 7 août 2012 le port des Gonaïves, se réjouit de l’état d’avancement des travaux. « Il nous reste maintenant la réhabilitation des bureaux, les toilettes et l’établissement d’un système de sécurité qui nous garantit d’avoir la certification de International ship and port security (Isps) [Ndlr : qui est un code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires]. Nous allons aussi installer un système d’électrification du port », promet la direction générale de l’Apn). Célestin évoque également des discussions avec le service maritime et de navigation d’Haïti (Semanah) pour l’installation d’un phare. Déjà, plusieurs bateaux attendent, à environ 400 mètres du port dans la baie des Gonaïves, l’autorisation des responsables de l’autorité portuaire nationale pour procéder au débarquement de leurs marchandises. La réhabilitation du port des Gonaïves a été l’une des principales revendications des milliers de gonaïviennes et gonaïviens, qui ont marché pacifiquement le 9 juillet 2012, à l’initiative de diverses organisations sociales, pour exiger du gouvernement du premier ministre Laurent Salvador Lamothe le respect de certaines promesses faite à la population de l’Artibonite. [em kft rc apr 13/08/2012 12:25] http://www.alterpresse.org/spip.php?article13223

Aucun commentaire: