POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 21 août 2012

Haïti : l’ONU célèbre ses idéaux dans un contexte mitigé

P-au-P, 20 août 2012 [AlterPresse] --- L’Organisation des Nations Unies (Onu) a rendu hommage aux Haïtiennes et Haïtiens qui ont fait preuve de solidarité et aidé à sauver des vies lors du séisme de 2010, à l’occasion de la journée mondiale de l’aide humanitaire ce 19 août 2012, selon un communiqué transmis à AlterPresse. L’Onu souligne « l’héroïsme et la solidarité sans faille des Haïtiennes et des Haïtiens », qui avaient permis de sauver « d’innombrables vies » au lendemain du 12 janvier 2010, lit-on dans le communiqué. Cette célébration intervient dans un contexte où la communauté humanitaire peine à réunir les fonds souhaités pour conduire son action en Haïti, alors que les urgences humanitaires peuvent à tout moment ressurgir. Le pays demeure particulièrement vulnérable aux catastrophes naturelles- et les défis, liés à la réponse à l’épidémie de cholera qui sévit depuis octobre 2010, persistent. Plus de deux ans après le terrible tremblement de terre, et malgré des efforts pour débarrasser les villes des décombres, la reconstruction n’a démarré que dans les discours politiques en témoigne notamment l’absence d’une politique réelle de logement. Des articles parus récemment dans la presse ont fait état de grandes défaillances dans la gestion de l’aide allouée, surtout du côté des Etats-Unis mais aussi des responsables haïtiens. Par ailleurs les Nations Unies, plus particulièrement sa mission de casques bleus, ont une image controversée dans le pays, et sont pointées par plusieurs organisations sociales, universitaires et syndicales pour des actes de violence et la présence de la maladie du cholera. Ces organisations réclament d’ailleurs le départ de la mission. Quoi qu’il en soit, l’Onu semble vouloir réaffirmer à travers cette journée mondiale de l’aide humanitaire son attachement aux valeurs qui sont les siennes depuis sa création, au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, malgré les réactions parfois hostiles des populations devant des résultats mitigés. Les Nations Unies, non sans un certain idéalisme, ont appelé les habitants de la planète à se tourner vers l’autre et réaliser le 19 aout une belle action, comme « préparer un sandwich à un sans-abri », « tondre la pelouse de son voisin » ou se « dresser pour défendre une victime d’agression ». La journée mondiale de l’aide humanitaire a été créée le 19 aout 2003 suite au bombardement du quartier général de l’Onu à Bagdad, qui avait causé la mort de 22 personnes. [jp kft gp apr 20/08/2012 08:15] http://www.alterpresse.org/spip.php?article13254

Aucun commentaire: