POUR VOS RECHERCHES

Google

vendredi 17 août 2012

Haïti-Budget national : Le salaire des policiers et des enseignants augmenté par les députés

P-au-P, 15 août 2012 [AlterPresse] --- Dans le cadre du budget 2012-2013 voté à l’unanimité par les députés de la 49e législature le vendredi 10 août, les policiers et les enseignants du premier et du deuxième cycles ont vu leur salaire revu à la hausse, apprend AlterPresse. Les députés ont décidé d’accorder près de 15% d’augmentation aux policiers, et près de 20% aux enseignants. Selon le président de la commission finance à la chambre des députés, Rodon Bien Aimé, « un montant de 500 millions de gourdes est alloué à la Police nationale d’Haïti (Pnh) pour assurer une augmentation aux policiers ». Les policiers avaient observé en avril une grève en protestation aux mauvais traitements dont ils sont l’objet dans l’exercice de leur fonction. Par ailleurs, un (1) milliard de gourdes a été prélevé sur les 8 milliards de gourdes allouées au ministère de l’éducation nationale, en faveur de l’augmentation du salaire des enseignants, a fait savoir le député Rodon Bien Aimé. Il ajoute que le Fonds national de l’éducation (Fne) dont le projet de loi a été voté récemment par la chambre des députés s’élève à près de 1.8 milliard de gourdes. D’autres montants ont été ajoutés pour répondre à des difficultés touchant le personnel des ministères de la justice et des affaires sociales entre autres, selon le député Bien Aimé. « Toutes les institutions qui ont une enveloppe ministérielle ont reçu une augmentation substantielle pour fonctionner durant l’exercice fiscal 2012-2013 », indique t-il. Parmi les quatre nouveaux ministères mis en place par le gouvernement de Lamothe, deux bénéficient d’une enveloppe budgétaire, il s’agit du ministère de la défense et du ministère de la communication. En revanche, le ministère rattaché à la primature pour la défense des droits humains et la lutte contre la pauvreté ainsi que celui consacré à la défense de la paysannerie, seront financés à travers l’enveloppe de la primature qui a été augmenté, explique Bien Aimé. Le montant exact de ce nouveau budget s’élève à 131,5 milliards de gourdes, qui seront réparties suivant un montant de 40 milliards de gourdes pour le fonctionnement de l’administration publique et 89 milliards de gourdes pour les projets et les programmes du gouvernement d’Haïti. Pour le député Rodon Bien Aimé « c’est pour la première fois qu’Haïti contribue aussi fortement dans le financement du budget national, soit à hauteur de 52.5 milliards de gourdes ». Toutefois, trois ministères recevront la plus grosse part du budget national. Il s’agit du ministère de la Planification, du ministère des travaux publics et du ministère de l’éducation nationale. Le ministère de la communication reçoit la plus petite part du budget. Cependant, un obstacle majeur pourrait causer un retard dans la validation de ce budget, qui sera soumis au Sénat cette semaine, à cause de l’absence d’une dizaine de sénateurs dont le mandat s’est achevé sans qu’une date ne soit arrêtée pour les élections. Or, la loi de finance doit être publiée à la fin du mois de septembre, pour être effective au début du mois d’octobre 2012. [jep kft gp apr 15/08/2012 15 :15] http://www.alterpresse.org/spip.php?article13232

Aucun commentaire: