POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 19 avril 2012

LE GARR RECLAME DES PIECES D’IDENTIFICATION POUR LES HAITIENS DE LA DIASPORA

P-au-P, 18 Avril 2012[AlterPresse] --- Le Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (Garr) appelle l’Etat à fournir aux citoyens haïtiens d’ici et d’ailleurs de meilleurs services d’état civil et de bons papiers d’identification, à l’occasion de la journée nationale de la diaspora, le 20 avril 2012. « L’un des grands problèmes auxquels font face les Haïtiens vivant dans le pays et ceux de la diaspora est la question des papiers d’indentification et des services d’état civil », souligne Lisane André, responsable de la communication et de plaidoyer au Garr.
Pour régler les questions de papiers de résidence et faire des applications de visas pour leur famille, les Haïtiens de la diaspora se retrouvent avec des difficultés de divers ordres notamment le non-enregistrement des noms aux Archives nationales d’Haïti ou bien des erreurs dans les documents, dénonce André.
La responsable rapporte que la situation des migrantes et migrants haïtiens en République Dominicaine est très critique à cause de cette question de documents d’identification.
Cela les empêche de revendiquer leurs droits comme travailleurs quand ils sont victimes d’abus, précise t-elle.
De plus, ils ne peuvent pas bénéficier de leur pension de vieillesse, selon la responsable de la communication et de plaidoyer du Garr.
« L’accès à de bons documents d’indentification est un droit fondamental que doit garantir l’Etat d’un pays à ses citoyennes et citoyens », fait-elle savoir, indiquant que les problèmes de services d’état civil et d’identification font partie des revendications prioritaires de la communauté haïtienne vivant à l’Etranger.
Le Garr réclame l’enregistrement correct des noms de tous les Haitiens dans le registre d’Etat, ainsi que l’octroi à ces personnes d’un acte de naissance et d’une carte d’identité.
Le Garr appelle le ministère des haïtiens vivant à l’étranger et celui des affaires étrangères à mettre en place dans chaque consulat ou ambassade un service d’identification et d’état civil efficace.
L’organisme de défense des droits humains souhaite la prise en considération par l’Etat haïtien des problèmes d’identification qui touchent beaucoup d’Haïtiens en République Dominicaine, Guyane Française, Iles Turcs et Caicos. [emb apr 18/04/2012 13 : 25]
http://www.alterpresse.org/spip.php?article12722

Aucun commentaire: