POUR VOS RECHERCHES

Google

dimanche 25 septembre 2011

Haïti ne souhaite pas le retrait de la Mission de l'ONU

Dans un discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, le Président d'Haïti, Michel Martelly, a estimé vendredi que le retrait prématuré de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) serait préjudiciable pour le pays. "Je crois fermement qu'il appartient d'abord, aux pays concernés, de rechercher et de trouver des pistes de solutions; car toutes celles imposées, généreuses ou non, ne produiront à moyen terme que des effets adverses. Il appartient aux peuples du Sud de décider de leurs richesses, de leurs matières premières et de leur destin", a déclaré Michel Martelly devant les autres Etats membres des Nations Unies.
"Dans le cas d'Haïti, à quoi aurait servi cette Mission, si aujourd'hui, sans coup férir, sans préavis, elle se retirerait", a- t-il ajouté, soulignant qu'il serait dangereux de laisser partir la mission des Nations Unies sans alternative nationale efficace.
Selon M. Martelly, il serait irresponsable, pour un pays victime de catastrophes, de se priver de l'aide, de l'expertise et de la coopération. "Je crois justement que la stabilisation politique passe par plusieurs étapes. Elle ne saurait se réduire à une simple force d'interposition ou en un rôle d'observateurs plus ou moins neutre. C'eut été une vision bien réductrice du rôle premier des Nations Unies", a-t-il insisté.
M. Martelly a souligné sa volonté d'impulser le changement. "C'est parce que, justement, tout un peuple en a eu l'intime conviction que j'ai été élu avec un mandat bien précis: celui de matérialiser ce changement", a-t-il martelé.
Il a précisé qu'il souhaitait créer des emplois et renforcer l'Etat de droit et la justice. "Il n'y a pas de fatalité! Et c'est cette Haïti nouvelle qui s'ouvre au monde, aux investissements, à la coopération, à la reconstruction et au dialogue et à la paix", a-t-il conclu.
http://french.peopledaily.com.cn/International/7603788.html

Aucun commentaire: