POUR VOS RECHERCHES

Google

vendredi 3 juin 2011

Les autorités sanitaires veulent freiner l'épidémie de choléra

Les autorités sanitaires haïtiennes annoncent que de nouvelles dispositions ont été adoptées face à une nouvelle poussée de l'épidémie de choléra dans plusieurs régions. Carrefour, ville située au sud de la capitale, a payé le plus lourd tribut lors de cette résurgence de la bactérie. Une centaine de personnes auraient été tués la semaine dernière selon les autorités locales. Toutefois le directeur général du Ministère de la santé, Gabriel Timothée a annoncé des enquêtes scientifiques pour vérifier ces statistiques. Il estime à une dizaine le nombre de décès recensés par les structures sanitaires.
Selon M. Timothée plus d'un millier de personnes ont été contaminées par la bactérie notamment dans les quartiers de Bois Dioute et Taille fer. Ces quartier enclavés sont difficilement accessibles ce qui complique d'avantage la tache des autorités sanitaires.
Les récentes averses sont identifiées comme le déclencheur de la résurgence de l'épidémie par les spécialistes. La quasi-totalité des résidences dans ces quartiers populeux sont dépourvues de latrine ce qui facilite la propagation du vibrio cholerae.
Pour contrer l'épidémie les autorités sanitaires ont remis en place des infrastructures fermées depuis deux mois. Une dizaine de CTC fonctionnent dans la région métropolitaine, précise docteur Timothée qui envisage de mettre en place d'autres CTC. Il estime urgent qu'un grand Centre de Traitement de Cholera (CTC) soit ouvert dans le centre ville de Carrefour en vue d'accueillir les malades de la région et des sections rurales.
Dans le même temps le centre d'information et de secours aux malades * 300 est à nouveau opérationnel. Des campagnes d'information sur le respect des règles d'hygiène débuteront dans les prochains jours.
LLM / radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=19183

Aucun commentaire: