POUR VOS RECHERCHES

Google

samedi 18 décembre 2010

Message de Noël pour Haïti par Mgr Stenger

Chers amis,
"A l'approche de Noël, l'Eglise de France vous adresse un immense merci pour les dons que vous avez versés en faveur d'Haïti après le séisme du 12 janvier. Qu'il s'agissent de dons versés aux divers organismes catholiques de solidarité ou directement à la Conférence des Evêques de France, cette générosité a permis de venir en aide aux Haïtiens pendant l'urgence des premiers mois, en leur apportant soins, logement et nourriture.
Mgr Kébreau, président de la Conférence des Évêques Haïtiens, en visite à Paris au mois de juin, a adressé ses plus profonds remerciements à l'Eglise de France et nous sommes heureux de nous en faire l'écho auprès de vous. Vous avez été généreux et la fraternité s'est exprimée largement dans ce grand élan de charité effective. Restons en communion de prière avec nos frères et sœurs haïtiens. Maintenons-nous informés. Parlons d'Haïti autour de nous.
Pour gérer la reconstruction des infrastructures, la Conférence Episcopale d'Haïti, avec le concours des Églises sœurs, des financeurs et de techniciens, a mis en place une Unité Opérationnelle de la Reconstruction (PROCHE). Il a fallu constituer les équipes et embaucher du personnel qualifié pour reconstruire durablement et en conformité avec les normes anticycloniques et parasismiques. C'est en cours. L'aide psychologique indispensable aux victimes du séisme s'est également mise en place. L'inventaire et l'évaluation des pertes matérielles subies par l'Eglise en Haïti sont désormais réalisés. Des séminaristes gravement amputés sont venus en France pour être réopérés et appareillés et plusieurs tonnes de livres d'enseignement en français ont été collectées, triées, étiquetées et envoyées pour les séminaires et maisons de formation, sans compter toutes les actions propres aux associations catholiques de solidarité.
Restons mobilisés pour Haïti car il faudra au moins dix ans pour reconstruire durablement non seulement les infrastructures, mais aussi le vivre ensemble de la population. Ils en appellent à nous, Eglise et chrétiens de France. Nous ne les abandonnerons pas.
Mgr Marc Stenger, Evêque de Troyes,
Et les Associations, Mouvements et Services nationaux et diocésains, de la concertation pour Haïti.
Quelques exemples
Le Secours Catholique - Caritas France
Grâce à la générosité exceptionnelle de ses donateurs, le Secours Catholique-Caritas France a récolté 14 millions d'€ et s'est mobilisé dès les premières heures qui ont suivi la catastrophe pour venir en aide aux Haïtiens. 950 000 € débloqués en urgence ont permis d'acheter des vivres et d'acheminer très rapidement des tentes aux sinistrés.
La phase d'urgence qui a suivi le séisme s'est prolongée pendant plusieurs mois et n'est toujours pas terminée. Le Secours Catholique-Caritas France commence malgré tout à lancer des programmes de réhabilitation et de reconstruction pour les cinq années à venir. Les programmes de Secours Catholique-Caritas France se concentrent en priorité sur la reconstruction de logements et d'infrastructures, l'éducation et le développement rural. 2,4 millions d'euros sont d'ores et déjà engagés pour mener à bien ces programmes.
Le CCFD-Terre Solidaire
Les 2 millions d'€ collectés par le CCFD-Terre Solidaire lui ont permis de renforcer son soutien auprès des 7 organisations locales et organisation d'Eglise qui sont ses partenaires dans le pays. Dans un premier temps, cette aide a été utilisée pour apporter une aide d'urgence aux populations (bâches, tentes, kits alimentaires, semences, soins médicaux....) Le CCFD-Terre Solidaire travaille actuellement à des actions de long terme pour relancer la production agricole (financement innovant du développement rural, filières...) et favoriser la structuration de la société civile.
Corref
La Conférence des religieux et religieuses de France (Corref) est restée au contact de la Conférence haïtienne qui réunit 40 congrégations religieuses très actives dans le soutien des populations. La Corref a donné son appui à la structure de reconstruction PROCHE mise en place par la Conférence épiscopale d'Haïti. Elle en suit l'évolution et les besoins.
Chrétiens en Grandes Ecoles et la Pastorale étudiante
Dès janvier 2010, Chrétiens en Grande Ecole et la Pastorale étudiante se sont jumelés avec la Pastorale Universitaire de Port-au-Prince. Une étudiante française y termine 6 mois de mission. Deux ingénieurs de 24 ans lui succèdent à la mi-janvier. Ils aideront à l'atelier informatique, aux activités spirituelles et sociales tout comme à la préparation de la délégation haïtienne aux JMJ de Madrid.
Délégation Catholique pour la Coopération
La DCC a répondu à l'appel des acteurs d'Eglise, par le renforcement du nombre de volontaires présents. Ils sont 7 actuellement en mission. Deux d'entre eux, en lien avec CGE, collaborent à la pastorale universitaire. Un gestionnaire coordonne les projets de la Caritas, un autre agit auprès d'associations rurales. Deux psychologues apportent leur aux victimes, en lien avec les pères de St Jacques. Notons aussi la présence d'un constructeur au foyer de Charité et une enseignante de musique. Dans tous les cas, la DCC inscrit son soutien dans des actions pérennes, pour construire solidement l'avenir.
Fidesco
Fidesco envoie en Haïti des volontaires depuis 10 ans (aujourd'hui des professeurs, psychologues, ingénieurs) ; elle travaille actuellement à la reconstruction d'un centre de formation professionnelle (artisanal), et à la construction d'un centre de psychothérapie.
La communauté de l'Emmanuel coordonne ce travail (service Emmanuel Solidarité) et a collecté au total environ 650 000 €. (Bureaux de Fidesco et membres de la communauté).
Aide à l'Eglise en Détresse (AED)
Depuis le 12 janvier 2010, l'AED en France a collecté plus de 1.7 millions d'€ grâce à la générosité de milliers de bienfaiteurs. Après l'envoi en urgence de plus de 100 000 € au lendemain du séisme pour venir en aide aux séminaristes, des projets à plus long terme ont démarré. 69 000 € ont été envoyés pour Radio-Soleil, plusieurs véhicules pour des prêtres ont été achetés, des fonds envoyés pour la réparation de certaines églises ainsi qu'une contribution importante pour l'achat du terrain du futur séminaire sans oublier les milliers d'offrandes de messe qui viennent soutenir les prêtres dans leur quotidien. La reconstruction en Haïti prendra du temps et l'AED sera présente aux côtés des évêques.
Le Pôle Amérique Latine (PAL) service de la Mission Universelle de la CEF
Dans la situation tragique d'Haïti, le PAL maintient le lien avec les missionnaires sur place qui sont un excellent relais. Il a organisé la collecte, le tri et l'envoie de livres (+ de 3 tonnes) pour séminaires et maisons de formation. Il a assuré les démarches, la coordination de la prise en charge de séminaristes amputés gravement pour être appareillés et il a réglé la dépense. Des objets pour le culte ont été recueillis pour ceux qui ont tout perdu. Mgr Stenger, évêque accompagnateur, est allé sur place et il est membre de la concertation des conférences épiscopales pour l'aide à Haïti.
Les Recteurs de Cathédrales de France se sont mobilisés pour participer à la reconstruction de la Cathédrale de Port au Prince avec l'appui des Œuvres Pontificales Missionnaires. Ils ont invité les fidèles à manifester leur générosité. Il faut penser sans attendre à la reconstruction, tout en prenant le temps de l'étude de faisabilité, car on ne peut reconstruire comme avant et cette île, sa population et son Eglise ont un avenir !

Aucun commentaire: