POUR VOS RECHERCHES

Google

samedi 11 décembre 2010

Haïti : le Conseil de sécurité de l'ONU appelle à mettre fin aux violences post électorales

2010-12-11 10:08:41 cri
Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé vendredi tous les Haïtiens à mettre fin aux violences qui ont éclaté après l'annonce des résultats préliminaires des élections présidentielle et législatives du 28 novembre et s'est dit préoccupé par les accusations de fraude entourant ces élections.
"Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur profonde inquiétude concernant les incidents violents qui ont suivi l'annonce des résultats préliminaires des élections. Ils ont appelé tous les candidats, leurs partisans, les partis politiques et autres acteurs politiques à rester calmes, à éviter de recourir à la violence ou à d'autres formes de provocation et à résoudre tous les différends électoraux grâce aux mécanismes légaux existants", selon une déclaration à la presse lue par la Présidente du Conseil de sécurité pour le mois décembre, la représentante des Etats-Unis à l'ONU, Susan Rice.
Mme Rice a lu cette déclaration à l'issue de consultations du Conseil au cours desquelles le secrétaire général adjoint des Nations Unies pour les opérations de maintien de la paix, AlainLe Roy, a fait un exposé sur la situation en Haïti.
"Les membres du Conseil de sécurité ont souligné leur préoccupation concernant les accusations de fraude et ont exprimé leur forte détermination à soutenir des élections libres et justes et ont appelé toutes les forces politiques à faire en sorte que le résultat des élections reflète la volonté du peuple", ajoute la déclaration.
Le Conseil de sécurité a également appelé les autorités haïtiennes "à garantir un environnement calme et pacifique" et "la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) à continuer de fournir un soutien crucial dans ce domaine".
Selon la presse, l'ex-Première Dame Mirlande Manigat, qui a obtenu 31,30 % des voix, et le candidat du pouvoir Jude Célestin, qui a réuni 22,48 % des suffrages, s'affronteront au second tour de l'élection présidentielle en Haïti, qui doit avoir lieu le 16 janvier.
Le représentant spécial du secrétaire généralde l'ONU pour Haïti, Edmond Mulet, et son équipe sont en contact étroit avec toutes les parties prenantes en Haïti, a indiqué vendredi le porte-parole du secrétaire général de l'ONU. Lors de ces échanges, le représentant spécial a réitéré la détermination des Nations Unies à soutenir des élections libres et justes qui reflètent la volonté du peuple haïtien. Il a souligné que les résultats annoncés le 7 décembre n'étaient pas définitifs et a appelé tous les candidats à épuiser tous les recours légaux.
http://french.cri.cn/781/2010/12/11/441s234325.htm
Commentaires:
Comme on a l'habitude de dire c'est l'église qui se fout de la charité. Le Conseil de Sécurité de l'ONU a oublié de se rappeler que depuis 2004, régulièrement et chaque année il renouvelle le mandat d'un "truc" qui se fait appeler Mission de l'Onu pour la Stabilisation d'Haïti ou MINUSTAH. La Minustah est et a été un acteur important dans la réalisation de la mascarade qui a engendré la situation de pre-guerre que connait Haïti.
Oui la Minustah avait fait comprendre à L'ONU et avait sûrement influencé l'OEA et l'UE en les fasant croire que "toutes les conditiosn étaient réunies" pour la réalisation de bonnes élections.
Nous avons été nombreux et pas besoin d'avoir des étiquettes d'experts pour comprendre et se convaincre que ni les conditions étaient réunies, ni les élections pouvaient se compter parmi les priorités de la nation.
Aujourd'hui le Conseil de Sécurité de l'ONU exiqge que finissent les violences post electorales. A qui ce message est-il adressé aux haitiens ou aux soldats de la Minustah?
Il faudra que l'on m'explique pourquoi les étrangers qui arrivent en Haïti s'haitiannisent avec une rapidité aussi exceptionnelle!

Aucun commentaire: