POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 27 février 2013

Le président du Sénat est sur le point de constater la caducité de la commission bicamérale

Le président du Sénat haïtien, Desras Simon Dieuseul, envisage de constater l'échec de la commission bicamérale à l'expiration du délai de 10 jours de fonctionnement. Les 17 sénateurs et députés membres de cette commission n'ont pu réaliser aucune séance de travail dans le délai imparti par les bureaux des deux chambres. Même s'il entend user de son droit de réserve, le président du Sénat a fait remarquer qu'une commission bicamérale doit tenir ses séances avec les sénateurs et les députés. Le président du Sénat et le président de la chambre basse pourront intervenir si les commissaires ne sollicitent pas une prorogation du délai. Interrogé sur les dispositions qui seront adoptées en cas de caducité de la commission, le président du Grand corps n'a pas voulu révélé la stratégie envisagée. Les leaders du Parlement ont convenu de la complexité de la situation toutefois M. Desras entend prendre les taureaux par les cornes. Il espère qu'il pourra trouver une solution à la crise au sein de la commission avant le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ). Les députés qui avaient mis en place la commission de concert avec le sénateur Wencesslas Lambert se sont montrés très discrets au cours de ces derniers jours. Seul le député Jean Danthon Leger a pris le soin de justifier sa position en ce qui a trait à la formation de la commission ad hoc. Il assure avoir démissionné de son poste et s'est dit favorable à la présence de tous les commissaires pour la reprise des séances de travail. LLM / radio Métropole Haïti http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=21881

Aucun commentaire: