POUR VOS RECHERCHES

Google

vendredi 13 avril 2012

HAITI DIASPORA : L’ACTEUR JIMMY JEAN LOUIS UN MODELE POUR LE JEUNESSE HAITIENNE SELON DANIEL SUPPLICE

P-au-P, 12 avril 2012 [AlterPresse] --- Le Ministre démissionnaire des Haïtiens vivant à l’étranger (Mhave), Daniel Supplice, a reçu le 11 avril dans les locaux du ministère, l’acteur haïtien Jimmy Jean Louis, en prélude à la semaine de la diaspora qui précède la Journée nationale de la diaspora. La semaine de la diaspora débute officiellement le 16 avril pour s’achever le 22 avril, se déroulant sous le thème « Haïti a besoin de sa diaspora », alors que la journée nationale de la diaspora en Haïti est consacrée le 20 avril.
Jimmy Jean Louis qui incarne Toussaint Louverture, figure emblématique de l’histoire d’Haïti, dans le rôle principal d’un téléfilm de la chaine de télévision France 2, a été présenté par le ministre Supplice comme un modèle.
« L’acteur principal du téléfilm qui incarne Toussaint Louverture est un modèle pour les Haïtiens, modèle de succès qui n’est pas donné en cadeau mais de préférence dans la persévérance. C’est ce modèle que le ministère veut présenter à la jeunesse haïtienne, pour dire qu’Haïti n’est pas seulement des choses négatives. Car, Haïti c’est une histoire, c’est une culture », a déclaré Daniel Supplice.
Le téléfilm Toussaint Louverture sera projeté dans la salle privée d’un hôtel à l’est de Port-au-Prince le 14 avril, histoire de lancer la semaine de la diaspora, selon les informations recueillies par AlterPresse.
« C’est plusieurs personnages qu’on joue en un film », a expliqué Jimmy Jean Louis, ajoutant qu’incarner un personnage de 30 à 60 ans « c’est un jeu qui demande de la précision ». « Le personnage était très physique, pour cela il a fallu suivre des cours d’équestre pendant deux mois ainsi que des cours de sabres », a-t-il poursuivi.
Durant son séjour en Haïti, l’acteur qui a notamment été remarqué aux côtés de la star Bruce Willis dans le film américain Tears of the Sun, a dit espérer visiter le Lycée Toussaint Louverture, le musée du Panthéon National ainsi qu’une école que sa fondation a mis sur pied.
La présentation de Jimmy Jean Louis par le ministre Daniel Supplice a été réalisée en présence de plus d’une vingtaine de jeunes issus de la diaspora haïtienne.
Ces jeunes viennent pour établir des échanges avec des haïtiens de leur âge habitant Carrefour (sud de la capitale) et Anse-à-Veau (ville au sud-ouest du pays) dans le cadre de la coopération avec la Fondation haïtienne de sport (Haïtien sport fondation).
Ces jeunes ont, à cette occasion, malgré leur accent, chanté « Wangol o ou ale » (en français littéralement : Roi Angol oh tu es parti), un morceau populaire et traditionnel. [jep kft gp apr 12/04/12 10 :35]
http://www.alterpresse.org/spip.php?article12684

Aucun commentaire: