POUR VOS RECHERCHES

Google

dimanche 12 février 2012

Haïti devient membre de l'Union Africaine

«C’est une grande première pour la diaspora africaine, et Haïti est le premier pays noir de la diaspora africaine qui a fait une telle demande», rapporte Haïti Press Network. C'est en des termes chaleureux que, dès l’ouverture du sommet de l'Union africaine, qui s'est tenu du 23 au 30 janvier 2012 à Addis-Abeda en Éthiopie, les chefs d'Etat ont accueilli la requête de l'île caribéenne: Haïti veut devenir membre de l'organisation panafricaine. Sous les applaudissements, la délégation haïtienne a donc obtenu son statut de «membre associé à part entière» qui sera officialisé au prochain sommet, en juin prochain, annonce Afriquinfos.
Haïti Libre rappelle que, le 9 janvier, le Premier ministre haïtien, Garry Conille, avait fait part de ce projet dans un discours à l’Assemblée Nationale d'Haïti:
«Le continent africain occupe une place de plus en plus importante dans l'action diplomatique du gouvernement haïtien. [...] Un processus de participation d'Haïti à l'Union Africaine a été enclenché auprès du Président de cette institution régionale, en vue de l’octroi à Haïti, d'un statut de membre associé et de l'accréditation d'une Mission Diplomatique auprès de cette organisation», avait-il déclaré.
L’île n’avait qu’un statut d’observateur durant toute la durée de la conférence, comme les Etats-Unis et la Chine. Ady Jean Gardy, chef de cabinet du ministère des Affaires Étrangères et nommé Ambassadeur haïtien, s’est efforcé tout au long du sommet de l'UA d’imposer son île comme un partenaire essentiel. Selon le site d’information Icicemac, il en a profité pour rencontrer le chef d’Etat du Bénin et plaider la cause des étudiants haïtiens en difficulté financière. L’ambassadeur a insisté auprès de son ministre référent, Laurent Lamothe, comme des autres délégations sur le fait qu’Haïti renforcera ses liens avec les pays africains. L’éventualité d’une tournée africaine du Président de la République et du ministre des Affaires Étrangères a d'ailleurs été soulevée.
Entre l’Afrique et Haïti, c’est avant tout une question historique. Première République Noire (1804), Haïti a toujours soutenu l’accession à l’indépendance des pays africains, notamment la Lybie. Elle a aussi dénoncé l’invasion de l’Éthiopie par l’Italie et tenu une position progressiste contre la guerre d’Algérie. Haïti Nation explique que la présidence du sommet de l’UA a d’ailleurs souligné les efforts diplomatiques et les positions favorables de l’île envers le continent. Les pays africains sont très solidaires vis-à-vis d’Haïti. Selon The Root, après le séisme de 2010, le Sénégal a proposé à l’UA d’accueillir les sans-abris haïtiens et même de leur créer un Etat sur le sol africain. Des relations solides qui justifient l'entrée d'Haïti dans l'Union africaine.
http://www.slateafrique.com/82551/haiti-membre-de-union-africaine

1 commentaire:

ankhy a dit…

Bienvenue aux soeurs et frères haïtiens au sein de l'union africaine,bon retour au pays.Je suis heureux quand je pense à l'arrivée des autres:Martinique,Guadeloupe,Guyane,Reunion,j'ai bon espoir.Vive Haïti mon amour !