POUR VOS RECHERCHES

Google

samedi 31 décembre 2011

2011 : Une année charnière pour Haïti et la MINUSTAH

30 décembre 2011 Avec de nouveaux dirigeants engagés dans la reconstruction « un an après », Haïti a renoué, en 2011, avec l’espoir. Cela se traduit par les nombreux défis -politiques, sociaux ou économiques- qu’il a fallu relever.
L’organisation, en mars, du second tour des élections présidentielle et législatives a abouti, quelques semaines plus tard, à la victoire de Michel Joseph Martelly qui a prêté serment, le 14 mai, pour devenir le 56e Président de la République d’Haïti.
Parallèlement, la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH), laquelle est présente dans le pays depuis 2004, a également accueilli son nouveau Représentant spécial, le Chilien Mariano Fernández Amunátegui. Nommé le 16 mai par le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, il a succédé à Edmond Mulet, du Guatemala, dont le mandat s’est achevé le 31 mai 2011.
Et c’est main dans la main, que la MINUSTAH et les autorités ont abordé les nombreux chantiers pour relever le pays après le séisme de janvier 2010. Que ce soit dans des cadres bien définis comme le « Mémorandum d’Accord entre la MINUSTAH et le Gouvernement haïtien concernant un appui logistique de la MINUSTAH au gouvernement haïtien », signé le 20 avril 2011. Ou dans la foulée de diverses initiatives visant à améliorer les conditions de vie des plus vulnérables, notamment les enfants et les femmes, comme cela est défini dans la Résolution 1927 du Conseil de Sécurité des Nations Unies datant du 4 juin 2010.
Ou encore l’établissement d’un Etat de droit qui se traduit entre autres par la professionnalisation de la Police Nationale d’Haïti (PNH).
Et pour qu’Haïti ne soit pas oubliée par la communauté internationale, de nombreuses personnalités y ont effectué des visites au cours desquelles elles ont plaidé pour les droits de l’homme, l’environnement, l’éducation et davantage de dons au profit du pays.
Quant à la MINUSTAH, pour consolider les progrès accomplis, son mandat a été prorogé d’une année supplémentaire, le 14 octobre dernier, dans le cadre de la Résolution 2012 du Conseil de Sécurité. Car bien que « précaire, la situation d’ensemble en matière de sécurité s’est améliorée ».
http://minustah.org/?p=33423

Aucun commentaire: