POUR VOS RECHERCHES

Google

samedi 8 janvier 2011

L'ONU défend son bilan

Mise à jour le vendredi 7 janvier 2011 à 23 h 32 Les agences humanitaires de l'ONU ont défendu vendredi le bilan de leurs activités en Haïti un an après le séisme dévastateur qui a fait 255 000 morts et 1,9 million de déplacés et de sans-abri.

L'ONU a été accusée ces derniers jours par des ONG dont Oxfam, d'avoir mal coordonné la reconstruction du pays dont les rues sont encore jonchées de débris et où un million de personnes vivent toujours dans des camps de réfugiés.
« Nous avons dû travailler sur un terrain apocalyptique. Nous avons fait un bon et rapide travail étant donné la situation », a expliqué vendredi à Genève, la porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA), Elisabeth Byrs.
Pour l'ONU, l'ampleur de la destruction et le manque de ressources sont tels en Haïti que la reconstruction du pays s'échelonnera sur plusieurs années. Une reconstruction qui s'est butée cette année au deuil et à la désorganisation de centaines de milliers d'habitants, au passage des ouragans Igor et Tomas et à une épidémie de choléra qui a fait près de 3700 morts et des dizaines de milliers de malades à travers le pays.
Qui plus est, la population haïtienne est de plus en plus hostile face à la présence de l'ONU sur le terrain, notamment celle des Casques bleus, que beaucoup d'Haïtiens accusent d'avoir introduit le choléra dans leur pays.
Du côté du Fonds des Nations Unies pour l'enfance, le porte-parole de l'UNICEF, Marixie Mercado, a tenu à rappeler que la réponse internationale aux urgences humanitaires dans ce genre de situation n'est jamais parfaite.
En dépit des problèmes et des ratés qu'ont connus les opérations de l'ONU en Haïti au cours de la dernière année, Marixie Mercado a tenu à rappeler que les efforts de l'ONU ont permis de sauver beaucoup de vies et d'en améliorer beaucoup d'autres.
L'UNICEF et le PAM satisfaits
Pour ce qui est du bilan de l'UNICEF, l'organisation affirme avoir apporté un soutien éducatif à plus de 725 000 enfants dont plusieurs sont allés à l'école pour la première fois de leur vie, a souligné M. Mercado.
Au Programme alimentaire mondial (PAM), la porte-parole, Emilia Casella, a souligné la rapidité avec laquelle son agence a acheminé de l'aide alimentaire aux centaines de milliers de réfugiés du tremblement de terre. « Six semaines après la crise, le PAM distribuait de la nourriture à 4 millions d'Haïtiens. Une crise alimentaire a vraiment été évitée », a insisté Mme Casella.
Selon le PAM, les réserves de nourriture et de matériel accumulées en Haïti par l'ONU ont aussi permis de parer au passage de l'ouragan Tomas et de l'épidémie de choléra.
Radio-Canada.ca avec
Agence France Presse
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/01/07/004-haiti-onu-bilan.shtml

Aucun commentaire: