POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 21 décembre 2010

Haïti - Reconstruction : Confiance et optimisme de Michaëlle Jean...

20/12/2010 11:36:20 Lors d’un entretien avec la la presse canadienne, Michaëlle Jean, l’envoyée spéciale de l'UNESCO pour Haïti a déclaré que devant les lenteurs et la désorganisation de la reconstruction en Haïti, « Les gens sont très frustrés à l'heure actuelle » ajoutant que la population est « fatiguée » et « traumatisée ». Elle affirme que beaucoup de « travail doit encore être réalisé », près d'un an après le séisme de janvier dernier « Malheureusement, nous allons commémorer le tremblement de terre un an plus tard, et les haïtiens n'ont pas vu beaucoup de signes pour leur faire croire que le travail a commencé. »
Michaëlle Jean se dit tout de même optimiste. Elle croit que son pays pourra se remettre sur pied, même si une grande partie de la population de la capitale haïtienne doit encore vivre sous des tentes et que l'eau et la nourriture demeurent rare pour plusieurs « Les besoins sont incroyables, mais nous ne devrions pas être découragé. »
Les clés du développement pour Mme Jean passent par le renforcement du soutien aux petites et moyennes entreprises, la reconstruction et la restauration des trésors culturels pour encourager le tourisme, et la création d'un vrai registre foncier National.
Mais avant tout, Mme Jean est convaincu qu'un système d'éducation de qualité et accessible à tous, permettra aux haïtiens de rebâtir eux-mêmes leur pays « Les Haïtiens veulent être considérés et reconnus comme faisant partie des solutions [...] Si nous ne faisons pas cela, ce sera une catastrophe, se sera comme d'habitude »
Elle rappelle aussi, qu’a cause du passé douloureux d’Haïti, beaucoup de ses élites ont dû fuir le pays et les membres dynamiques de sa diaspora ont atterri dans des pays comme le Canada ou les les États-Unis. « Donc, je pense qu'à bien des égards, le reste de l'humanité a également une dette certaine envers Haïti, une dette morale »
« Ça va marcher » affirme t-elle, « Nous avons d'autres exemples dans le monde de reconstruction réussie », citant en exemple la reconstruction de la province du Sichuan, en Chine, où 90,000 personnes ont perdu la vie lors d'un séisme en 2008 et le Rwanda où un génocide a fait en 1994 pas moins de 800,000 victimes.
Semblant oublier que la reconstruction de la province du Sichuan en Chine a nécessité 10 milliards de dollars d’investissement sur deux ans, sans qu’il soit nécessaire de faire appelle à l’aide internationale, avec des moyens techniques et des ressources humaines considérables disponible sur place. Quant au génocide du Rwanda ce terrible drame humain, il n’est nullement comparable en terme de dommages à ceux causés par le séisme qui à frappé Haïti et détruit 80% de la capitale faisant près de 300,000 morts. Une catastrophe sans équivalent dans le monde, selon les experts internationaux.
Rappelons qu’Haïti a reçu jusqu’à présent moins d’un milliards des 11 milliards de promesses faites à New-York au sommet des pays donateurs en mars dernier, même si depuis, plus de 3 milliards de projets ont été approuvé par la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH). Des projets pour la plupart, au financement incomplet et incapable de démarrer ou tout simplement des projets à la recherche d'un financement...
Souhaitons que nos concitoyens partagent l’optimisme et la confiance de Mme Michaëlle Jean, ils en ont particulièrement besoin en ce moment, où les troubles et violences post électorales sont venu s’ajouter à l’épidémie de choléra. Souhaitons surtout, que Mme Jean use de ses relations et de son influence pour que les promesses et les paroles de réconfort, se transforment très rapidement en actions.
http://www.haitilibre.com/article-1957-haiti-reconstruction-confiance-et-optimisme-de-michaelle-jean.html

Aucun commentaire: