POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 30 novembre 2010

Haïti : "il nous faut du personnel expatrié contre le choléra"

le 30 novembre 2010 à 15h37, mis à jour le 30 novembre 2010 à 16:05 Dossier : Séisme en Haïti
Trois questions à ...- Marc Ferrier, responsable du recrutement de MSF France, explique à TF1 News pourquoi l'ONG lance un appel à candidatures pour rejoindre ses équipes qui luttent contre l'épidémie.
TF1 News : MSF lance un appel aux candidatures en France pour partir vous aider en Haïti contre le choléra. Pourquoi ?
Marc Ferrier : C'est vrai que ce genre d'appel de notre part est assez rare. La raison est simple : l'urgence est considérable. L'épidémie de choléra est partie très vite. Depuis son apparition en octobre, MSF France, qui dispose de cinq gros projets sur l'ensemble du pays et de petites unités en périphérie des villes, a déjà soigné 7.600 patients, donc 2.300 touchés sévèrement. Ces chiffres risquent malheureusement d'augmenter très vite.
Or le personnel haïtien n'est pas assez expérimenté pour lutter contre la maladie puisque la dernière épidémie de choléra remonte à plus de cinq ans. Il nous faut donc renforcer notre personnel expatrié -actuellement 65 personnes- pour former et encadrer notre personnel local -environ 600 personnes-. La situation d'urgence étant très fatigante et l'épidémie s'installant dans la durée, il faut relever régulièrement les expatriés. Nous devons donc "mettre le paquet" sur le recrutement.
TF1 News : Quels types de profils recherchez-vous ?
M.F. : Des médecins ayant au minimum soutenu leur thèse et/ou une licence de remplacement, des infirmiers avec deux ans d'expérience professionnelle, des logisticiens avec deux ans d'expérience professionnelle. Une expérience dans l'humanitaire n'est pas obligatoire. En revanche, l'expérience du traitement du choléra est appréciée, même si une formation est dispensée avant le départ. Dans un premier temps, nous proposions des missions d'un mois. Désormais, ce seront des missions de deux à trois mois. Les premières personnes recrutées (sur les 300 premières candidatures reçues) sont parties en Haïti le week-end dernier.
TF1 News : Vous ne doublez pas cet appel aux recrutements d'un appel aux dons ?
M.F. : Non. En règle générale, à MSF, nous ne lançons pas d'appel aux dons pour un projet spécifique. C'est d'autant plus vrai lorsqu'il s'agit d'une crise sanitaire comme le choléra qui n'est pas très cher et assez facile à soigner. Nous avons de l'argent pour cette mission. Ce dont nous manquons et ce qu'il nous faut, ce sont vraiment des ressources humaines.
Le site de MSF pour postuler en ligne
le 30 novembre 2010 à 15:37
http://lci.tf1.fr/monde/amerique/2010-11/haiti-nous-avons-besoin-de-personnel-expatrie-contre-le-cholera-6169175.html

Aucun commentaire: