POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 12 septembre 2013

Jeux de la Francophonie...Desravines et Roosevelt sur les toits de Nice

Le Nouvelliste | Publié le :11 septembre 2013
Valéry Daudier vdaudier@lenouvelliste.com
Haïti fait partie des cinq finalistes de la chanson aux Jeux de la francophonie qui se déroulent à Nice, en France. Si le pays est déjà éliminé en football, cyclisme, littérature et conte, Linouse Desravines (52kg) a toutefois offert à Haïti sa première médaille (bronze) mercredi. Qualifié pour la deuxième phase, le groupe Unistep, qui représentait notre pays dans la catégorie « danse », est aussi éliminé de la compétition mais retenu pour se produire à la clôture de ce grand événement.
A mi-chemin de la fin de cet événement international, les finales commencent à offrir leurs lots de vainqueurs. En chanson, Haïti est représentée par Jean Jean Roosevelt. Une autre bonne nouvelle de la journée. Haïti, l'Autriche, le Burkina Faso, le Liban et Rwanda sont les cinq finalistes de cette catégorie. La grande finale se déroule ce jeudi soir à l'Opéra de Nice.
Midi 48 à Nice. Prises de photos incessantes entre danseurs venus de 15 pays, dont Haïti, accolades sur l'estrade du Théâtre de Verdure sur la côte d'Azur. On fait passer le temps en attendant la délibération du jury. Le groupe de danse Unistep, qui représente Haïti aux Jeux de la francophonie, vient de se mesurer avec ceux de 14 autres pays de la compétition. Dans un « rapsin », un mélange de rap-hip hop et de « rasin ».
La décision du jury se fait attendre, mais les optimistes soutiennent que la prestation d'Haïti figure parmi les meilleures. Ils ont raison. Les cinq jeunes Haïtiens formant ce groupe n'ont pas déçu l'assistance. Encore moins les cinq membres du jury. Pour preuve, comme prévu, le groupe a été retenu parmi les huit finalistes, aux côtés du Congo Brazzaville - meilleure prestation mais classée deuxième derrière la France, selon le jury -, du Gabon, de la Belgique, du Liban, du Cameroun et du Maroc.
Pour la deuxième phase du concours à 15 h, Haïti est tombée sur les danseurs représentant le Gabon en quart de finale. Pour ce face-à-face, Unistep est éliminé. Pas avec la décision unanime des membres du jury - deux voix pour et trois contre. Haïti est toutefois retenue pour danser à la clôture des spectacles.
Mercredi soir, Haïti affrontait le Sénégal. Cette fois-ci en football. Déception. La sélection, qui jouait à 10 contre 11 avant la demi-heure de jeu, s'est inclinée par 3-0 et sort de la compétition. Avant même de quitter le stade, une nouvelle est venue soulager les membres de la délégation haïtienne : Linouse Desravine a remporté la médaille de bronze. « Cette médaille représente beaucoup pour moi même si ce n'est pas cette couleur que j'espérais, a-telle réagi. Je me suis dit que l'essentiel est d'être parvenue à l'emporter pour mon pays et surtout d'ouvrir la voie aux autres collègues judokas en particulier et tous les représentants d'Haïti en général qui sont encore en course pour d'autres médailles. »
La beauté de cet événement, c'est sa diversité. La diversité des disciplines qui rend triste et soulage parfois en même temps. On est tombé par-ci, on se relève par-là. A l'instar de certains pays comme la France, Haïti en a vécu l'expérience.
Valéry Daudier vdaudier@lenouvelliste.com
http://lenouvelliste.com/article4.php?newsid=121178

Aucun commentaire: