POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 4 avril 2012

Un vieux goémonier récupéré pour Haïti

Mylène est une ancienne gabare de l'Iroise, un bateau de charge de 16 mètres qui a transporté des matériaux avant d'être transformé en goémonier. Construit en bois, il est équipé d'un moteur en bon état. Ses deux propriétaires, Jean-François Pennec et Ernest Cariou, ont décidé d'en faire don pour aider Haïti. La semaine dernière, Jean-Pierre Coïc, président de Solidarité-Pêche est allé signer l'acte de vente avec l'écrivain Jean-Claude Fignolé, maire de la commune des Abricots, et président de l'association des maires de la Grand'Anse à Haïti.
« Jean-Claude Fignolé s'occupe des formalités pour passer le bateau sous pavillon haïtien, et demander une place au port de Concarneau, explique Jean-Pierre Coïc.Quand ce sera réglé, nous irons le chercher. Il n'y a pas grand-chose à faire dessus. On installera un gréement, il faudra mettre un panneau de cale parce que c'est un bateau ouvert. » Jean-Claude Fignolé va également engager des démarches pour faire venir à Concarneau deux ou trois marins haïtiens pour quelques mois. « Ils travailleront sur le bateau et feront la traversée du retour, ce qui permettra de les former à la navigation. »

Départ en janvier 2013
Ces marins pourront également travailler sur Rêve de Mousse, le fileyeur qui se trouve actuellement au quai d'Aiguillon. Quatre bénévoles, dont deux mécaniciens, ont commencé à démonter le moteur, qui est à refaire. Les culasses sont en cours de réparation au lycée maritime d'Étel. « Nous allons avoir besoin de sponsors pour remettre en état le moteur, » explique Jean-Pierre Coïc.
Si tout marche comme prévu, les marins haïtiens pourraient arriver en septembre à Concarneau et se mettre au travail. Les bateaux, Mylène et Rêve de Mousseprendraient la mer pour Haïti en janvier 2013. Le projet est de faire de Rêve de Mousse un bateau dispensaire, équipé d'un cabinet dentaire. « Nous sommes en contact avec un couple de dentistes de Paris qui part en retraite. Il nous donne son matériel et accepte d'effectuer des missions à bord. Il y a un gros besoin de dentistes à Haïti. »

Projet d'école maritime
Le goémonier Mylène sera géré par l'association des maires de Grand'Anse, qui l'utiliseront comme bateau de transport. Il existe aussi un projet pour créer une école de formation maritime à Grand'Anse, en partenariat avec le lycée maritime d'Étel.Mylène servira à former les élèves à la navigation.
Les autres bateaux envoyés par Solidarité-Pêche ces dernières années, notamment le Mercenaire et le Breizh da Viken, continuent leur travail d'assistance à la flottille de pêche haïtienne. Le Val d'Orge est moins utilisé pour l'instant, les marins haïtiens n'étant pas à l'aise avec un bateau de cette taille. « Il faut que quelqu'un aille les former pour utiliser les engins qui sont à bord, comme le vire-casiers et le sondeur. » Le départ des deux autres bateaux en janvier permettra d'envoyer quelqu'un pour les aider à prendre en main le Val d'Orge.
Jean-Luc COCHENNEC
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Un-vieux-goemonier-recupere-pour-Haiti-_-2062216------29039-aud_actu.Htm

Aucun commentaire: