POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 12 janvier 2012

Haïti : "la situation s'améliore" (Paris)

AFP La France juge qu'en dépit des difficultés "la situation commence à s'améliorer sur le terrain" en Haïti, deux ans après le séisme qui a ravagé le pays, déclare aujourd'hui le ministère des Affaires étrangères.
Depuis le 12 janvier 2010, Haïti a connu "une longue transition politique" et "l'apparition de nouvelles urgences, comme la menace des ouragans et l’épidémie de choléra". "La situation commence à s'améliorer sur le terrain, en dépit de ces difficultés", a affirmé le porte-parole adjoint du ministère, Romain Nadal.
Au titre de la mobilisation internationale, il a cité le transfert à Haïti de 5,6 milliards de dollars, le déboursement de 2,4 milliards fin 2011 sur les 4,5 milliards promis pour l'aide à la reconstruction et l'ajout de 650 millions additionnels et de 2,6 milliards d'aide humanitaire. Haïti a bénéficié en outre d'une annulation de dette de 1 milliard de dollars, les deux tiers des personnes réfugiées dans des camps ont pu trouver un logement et la moitié des 10 millions de m3 de gravats ont été déblayés, dont un cinquième recyclé, a précisé le porte-parole.
Pour sa part, la France a décaissé près des trois quarts de son aide bilatérale (326 millions d'euros) et "participe activement aux travaux du comité directeur du Fonds pour la reconstruction d'Haïti (FRH), dont elle est membre", a indiqué Romain Nadal. Concrètement, elle participe actuellement avec les États-Unis à la construction à Port-au-Prince d’un hôpital, à la reconstruction de deux quartiers de la capitale, en coopération avec l’Union européenne, par un renforcement de son action éducative, l'aide à la confection d'un cadastre, la formation de policiers et la relance de projets de développement agricole.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/01/11/97001-20120111FILWWW00400-haiti-la-situation-s-ameliore-paris.php
Commentaires:
La France est satisfaite de la situatio en Haïti. On ne comprend pas trop bien les détails du bilan présenté par les instances concernées. Mais c'est connu que souvent on peut beaucoup parler pour ne rien dire!

Aucun commentaire: