POUR VOS RECHERCHES

Google

vendredi 16 septembre 2011

La CSBE accueillera une vingtaine d’étudiants étrangers cette année

6 Septembre 2011

En fin de semaine dernière, douze Haitiens sont débarqués en Beauce afin de suivre une formation dans les centres de formation professionnelle de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin. Ce groupe vient rejoindre quatre autres élèves étrangers qui sont arrivés depuis peu soit deux Haïtiens, un Réunionnais et un Ivoirien. En cours d’année, six autres nouveaux arrivants en provenance d’Haïti, de la Côte d’Ivoire et du Maroc, ce qui portera à 22 le nombre d’élèves étrangers cette année.
Ces jeunes âgés pour la plupart dans la vingtaine. Sur le lot, il y a seulement trois filles dans le groupe actuel. Bien que ces élèves aient une bourse d’excellence du gouvernement québécois, ils sont arrivés en Beauce avec bien peu d’effets personnels et peu d’argent d’après la responsable de ce dossier à la CSBE, Chantal Doyon. « Il y en a trois qui ont été pris en charge par des familles d’accueil. Nous avons aussi organisé une collecte pour recueillir des couvertures, des oreillers et de la vaisselle », précise-t-elle.
Les nouveaux venus ont été jumelés à des « parrains » et des « marraines », qui auront pour tâche de faciliter leur intégration à notre communauté. « Pour eux, c’est complètement différent de ce qu’ils connaissent. C’est tout un choc culturel ! » explique Mme Doyon.
Les 16 premiers étudiants étrangers inscrits en formation professionnelle dans des secteurs où les perspectives d’emploi sont favorables en Chaudière-Appalaches. Ces domaines d’études ont été ciblés par le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles, Emploi Québec et l’organisme Éducation internationale.
Douze d’entre eux seront au CIMIC en dessin industriel, mécanique industrielle, soudage-montage, techniques d’usinage, fabrication de structures métalliques et mécanique automobile. Les deux autres suivront la formation Opération d’équipements de production à Saint-Joseph, au centre de formation des Bâtisseurs.
L’objectif de former ces immigrants est notamment de pallier le problème de rareté de la main-d’œuvre en région. « En faisant le choix d’attirer des étudiants de l’étranger, la Commission scolaire va dans les sens des recommandations du Sommet socioéconomique de Beauce-Sartigan. Les gens du milieu des affaires avaient été clairs : il faut attirer des immigrants dans notre région, pour le bien de l’économie », a conclu Mme Doyon.
Par: Jean-François Fecteau
http://www.enbeauce.com/detail-actualite.asp?ID=23474

Aucun commentaire: