POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 30 août 2011

Funérailles nationales mardi du Député Dionald Polyte

Pas d’expertise médico-légale pour le parlementaire tué le mois dernier dans des circonstances troubles par son garde du corps, Ronald Souffrant, un repris de justice Publié le lundi 29 août 2011
Les funérailles nationales du Député Dionald Polyte, tué dans des circonstances non encore élucidées, il y a un peu plus d’un mois, seront chantées en deux temps mardi à Port-au-Prince et dans sa circonscription de Pestel/Beaumont (Grand’Anse, sud-ouest).
Selon l’un des vice-présidents de la Chambre basse, Ronald Larêche, ces obsèques auxquelles doivent assister les autorités se dérouleront sans que l’autopsie médico-légale du corps n’ait pu être pratiquée.
Des dysfonctionnements à l’hôpital de l’université d’Etat (HUEH), en grève depuis plus d’un mois, ont empêché l’accomplissement de cette étape pourtant indispensable à l’avancement de l’enquête sur la mort par balle de l’élu de INITE.
Le Député Larêche souligne que la commission d’enquête parlementaire chargée de faire la lumière sur le décès de son collègue Dionald Polyte est maintenant en mesure de soumettre son rapport à l’assemblée.
Agé de 41 ans, Dionald Polyte avait été tué le 25 juillet dernier par son garde du corps Ronald Souffrant, lui-même repris de justice en cavale depuis sa condamnation pour l’assassinat, à Port-au-Prince, d’un commerçant.
Prétendant que les projectiles de son arme avaient touché accidentellement M. Polyte, le présumé meurtrier est depuis aux ordres de la justice. spp/Radio Kiskeya
http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article8013


Aucun commentaire: