POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 22 décembre 2010

Un an d'actions en Haïti auprès des plus vulnérables : Handicap International livre son bilan

Lyon, le 22 décembre 2010. Près d’un an après le séisme dévastateur du 12 janvier, Handicap International dresse un bilan d’étape de son intervention en Haïti en faveur des personnes les plus vulnérables. Mis en œuvre par une équipe de 540 personnes, dont 60 expatriés, c’est le plus important déploiement de l’histoire de l’association. Séisme, intempéries, choléra, violences électorales… L’urgence n’a jamais cessé au cours de cette année. L’association s’engage sur trois à cinq ans en Haïti, pour contribuer au relèvement du pays. Depuis un an : soutien aux personnes blessées, amputées et handicapées
Handicap International est intervenue de janvier à juillet en soutien à une vingtaine d’hôpitaux, pour la prise en charge des blessés, et a progressivement déplacé ses activités dans des antennes de quartier. 82 000 séances de rééducation physique et de soins de base ont été prodiguées, 10 000 blessés ont bénéficié de soins de réadaptation fonctionnelle et 25 000 personnes ont suivi des séances de soutien psychosocial. Dès janvier, Handicap International a évalué le nombre d’amputés liés au séisme entre 2 000 et 4 000 et le besoin en prothèses de membre inférieur à un minimum de 1 000. A ce jour, elle a appareillé plus de 900 personnes en prothèses et en orthèses. Depuis novembre, l’association développe une campagne spécifique de prévention du choléra pour pallier la difficulté d’accès des populations les plus vulnérables aux dispositifs d’aide et d’information.
Couverture des besoins de première nécessité et coordination avec les autres acteurs de l’aide
Grâce à sa flotte de 70 camions, Handicap International a acheminé 20 000 tonnes d’aide humanitaire depuis le 14 janvier, pour une centaine d’organisations, contribuant ainsi à la coordination entre les acteurs de l’aide. Depuis le 22 octobre, ce sont plus de 400 tonnes d’aide spécifique contre le choléra qui ont été transportées. L’association a aussi assuré des distributions. Elle a fourni plus de 5 000 tentes à plus de 26 000 personnes, distribué plus de 30 000 matériels divers couvrant les besoins de 43 000 personnes et plus de 36 tonnes de nourriture. Plus de 4 000 personnes ont bénéficié de ses projets de travail contre rémunération (« cash for work »). Pour les plus vulnérables, Handicap International a également démarré un programme de construction de 1 000 habitats transitoires, anticycloniques, parasismiques et accessibles aux personnes à mobilité réduite, qui prendra toute son ampleur en 2011.
Une action sur la durée pour accompagner la reconstruction du pays
« La sortie de crise humanitaire, initialement prévue à l’automne, a été retardée par une succession d’événements dramatiques pour le pays : les intempéries, le climat de violence et le choléra, »commente Jean-Marc Boivin, directeur général de Handicap International France. L’association va faire évoluer son action par paliers successifs vers des activités de plus long terme. La mise en place d’un habitat temporaire digne pour les populations sinistrées isolées ou vulnérables deviendra un axe majeur. L’accompagnement et la rééducation des blessés continueront, en se concentrant progressivement sur les cas les plus graves et les personnes handicapées. Début 2011, l’association proposera des formations diplômantes au personnel haïtien de rééducation et d’appareillage. L’objectif sous-tendant ces actions est de renforcer les capacités des professionnels Haïtiens et de leur transférer à terme la gestion de ces projets.
L’utilisation des dons
En faveur de ses actions d’urgence en Haïti, Handicap International a recueilli 5,5 millions d’euros de dons privés en France – dont 2 millions via la Fondation de France – et 1,5 millions à l’étranger. Elle a également reçu 8,8 millions d’euros de financements institutionnels. Les dépenses engagées sur l’année 2010 s’élèvent à près de 11 millions d’euros. Après consultation de ses donateurs, l’association a décidé de conserver près de 1,5 millions d’euros pour financer la poursuite de ses actions en Haïti, et de mutualiser 3,3 millions d’euros au profit de l’ensemble de ses programmes.
Pour plus d’information : www.handicap-international.fr
SITREP : Un an d'action en Haïti
http://www.humanite.fr/22_12_2010-un-dactions-en-ha%C3%AFti-aupr%C3%A8s-des-plus-vuln%C3%A9rables-handicap-international-livre-son-bilan-4

Aucun commentaire: