POUR VOS RECHERCHES

Google

samedi 4 décembre 2010

Haïti - Élections : Fraudes et irrégularités - Département de l’Artibonite

Dans la commune de l’Estère, des électeurs frustrés de n’avoir pas trouvé leur nom sur la liste électorale partielle ont pris d’assaut le centre de vote École Nationale Mapou Lagon et ont déchiré les bulletins ainsi que la liste électorale partielle. Le vice-président du bureau # 4 a été molesté.
Au centre de vote École Nationale de l’Estère, les partisans du parti «Ayiti an Aksyon (AAA)» et ceux de la plateforme INITE en sont venus aux mains, suite à une lutte visant à influencer le vote.
Au centre de vote École Nationale de Pont Benoit, situé dans la commune de Petite Rivière de l’Artibonite, le dépouillement a débuté à 3 heures 15 de l’après-midi. Les partisans de l’INITE, voyant que leurs candidats étaient en passe de perdre le centre, ont provoqué une pagaille et déchiré les bulletins.
Toujours dans la commune de Petite Rivière de l’Artibonite, les partisans de «Respé» ayant appris que plusieurs centres de vote ont été vandalisés, ont lancé des pierres et des tessons de bouteille sur le centre de vote École Nationale de Séguy. Ce faisant, ils ont interrompu l’opération de dépouillement pour s’accaparer des bulletins et les déchirer.
Au centre de vote École Nationale de Maingrette, à Ennery, Julio Jean Baptiste, mandataire du parti «Ayiti an Aksyon (AAA)» et Preslet Adjocy, mandataire du regroupement «Alternative», ont voté plusieurs fois avec la complicité du personnel de ce centre. De plus, les partisans et sympathisants du parti «Ayiti an Aksyon (AAA)» ont été autorisés à voter plusieurs fois, ce, même sans carte d’identification nationale.
Au centre de vote Bon Berger de Saint Michel de l’Attalaye, tout se déroulait dans le calme quand un groupe de partisans et sympathisants des partis «Ayiti an Aksyon (AAA)» et «Ansanm Nou Fò» sont intervenus pour stopper les opérations de vote. Suite à cette intervention, des procès verbaux du dépouillement sont portés disparus.
Dans la commune de Dessalines, des partisans de la plateforme INITE ont tiré en l’air, et ont lancé des pierres et des tessons de bouteille sur le centre de vote École Nationale de Nièl, portant les électeurs à se disperser. Cet incident a été enregistré après que les partisans de la plateforme présidentielle aient vainement tenté d’acheter les électeurs. Dans ce même centre de vote, Mackenson Jean, un sympathisant de la plateforme INITE a voté cinq (5) fois.
À Saint-Marc, au centre de vote École Nationale de Séguin, Polyxe Larose, alias Ti Popo, Smith Saint Gilles, alias Dife Limen, Jacky et Alto ainsi connus ont envahi le bureau # 13 du centre, ont saisi les matériels de vote et ont pris la fuite. Sur leur route, ils ont déchiré les bulletins et ont brisé les urnes.
Toujours à Saint-Marc, au centre de vote Lycée Sténio Vincent, le candidat au Sénat sous la bannière du parti «Alternative», Anick Joseph, était sur les lieux et tentait de convaincre les électeurs à voter en sa faveur. Il s’en est suivi une vive dispute entre les mandataires des partis politiques, à la suite de laquelle une foule a investi le centre et a emporté les matériels de vote. Les bulletins ont été déchirés et jetés un peu partout dans la ville.
Dans la commune de Verrettes, dans la matinée, plusieurs individus ont fait irruption au bureau # 2 du centre de vote École Nationale Charles Belair et ont fait pression sur le président du bureau pour qu’il signe plusieurs bulletins avant de les remettre aux individus susmentionnés. Le président s’y est opposé. En réponse, ces individus ont déchiré tous les bulletins qui ont été reçus par le bureau. Le même scénario s’est produit aux bureaux de vote # 1, # 3, # 11, # 12 et # 14. Les superviseurs ainsi que les membres des bureaux ont dû décamper. Plusieurs partis ont été impliqués dans ce désordre généralisé: «Ayiti an Aksyon (AAA)», INITE, RDNP, «Alternative», «Veye Yo», MODELH-PRDPH. Dans ce centre, le dépouillement n’a pu avoir lieu, vu que tous les matériels de vote ont été déchirés et les procès-verbaux emportés.
Toujours dans cette commune des individus partisans de la plateforme INITE et des partis AAA, RDNP et RENMEN AYITI se sont accaparé, aux environs de 8 heures 30 du matin, du centre de vote École Nationale de Drouet, avec l’intention bien arrêtée de voter plusieurs fois. Ils ont signé les bulletins et ont voté pour leurs candidats. Après, ils ont fermé les opérations de vote et ont commencé avec le dépouillement. La situation s’est dégénérée avec des jets de pierres et des tirs d’armes automatiques dans toute la commune.
Au centre de vote École Nationale Jacques Premier, situé dans la commune de Dessalines, deux (2) membres du parti AAA ont été touchés par balles. Il s’agit de : Michaud Augustin, à Canal, 4ème section et de Robens, à Priyen, 4ème section de Dessalines. Ils ont tous deux (2) été emmenés à l’Hôpital Deschapelles.
Dans la commune de Terre Neuve, au centre de vote Eglise Evangélique Mondiale de Zaboka, le superviseur adjoint a été pris en flagrant-délit en train d’encourager les électeurs à voter en faveur des candidats de son parti. Parallèlement, le président du bureau de vote # 3, a permis aux électeurs de voter sans leur carte d’identification.
Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) qui avait déployé des observateurs nationaux et internationaux à travers le pays, partage ses observations avec l’opinion publique, sur le déroulement des élections, les irrégularités, fraudes et violences constatées. L’Observation du processus électoral par le RNDDH a été rendue possible grâce au financement de l’Union Européenne. Les résultats de ces observations ne peuvent en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l'Union européenne.
HL/ HaïtiLibre / RNDDH
http://www.haitilibre.com/article-1832-haiti-elections-fraudes-et-irregularites-departement-de-l-artibonite.html

Aucun commentaire: