POUR VOS RECHERCHES

Google

jeudi 12 août 2010

La communauté internationale adresse une mise en garde au CEP

Au cours d'une rencontre avec les autorités électorales le 9 août dernier, les représentants des pays contributeurs à l'organisation des élections ont mis l'accent sur la nécessité pour que le processus électoral soit réalisé en toute indépendance et dans la transparence. Dans ce contexte, les représentants de la communauté internationale saluent le déploiement de la forte mission d'observation électorale de l'Organisation des Etats Américains (OEA) et de la Caricom. Un premier groupe de 7 observateurs internationaux séjournent au pays depuis fin juillet afin de réaliser des préparations logistiques.
Toutefois les représentants de la communauté internationale ont réitéré leur détermination à apporter un soutien financier et technique à l'organisation de joutes du 28 novembre.
Le 4 août dernier, le Premier Ministre Jean Max Bellerive et la directrice du PNUD avaient signé un accord en vue du décaissement des fonds nécessaires à la réalisation des élections. Le budget de 28.9 millions de dollars sera géré par le PNUD précise l'accord.
L'appel des représentants de la communauté internationale intervient alors que les conseillers électoraux sont l'objet de critiques de la part de l'opposition et de certains membres du parti au pouvoir.
Le président du sénat, Kelly Bastien (Inité) a récemment qualifié d'illégale la décision du CEP d'autoriser l'inscription des anciens comptables sans le certificat de décharge. Il soutient que les conseillers électoraux ont outrepassé leurs prérogatives constitutionnelles en modifiant la loi électorale et en ignorant les prescrits de la constitution. Le sénateur Bastien préconise une solution politique dans le cadre d'un consensus entre l'exécutif et le sénat pour éviter de pénaliser des anciens hauts fonctionnaires de l'Etat.
LLM / Radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=18113

Aucun commentaire: