POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 12 août 2014

EVASION DE CLIFFORD BRANDT…EFFET PAPILLON

Ce matin et ce depuis 48 heures, toutes les agences de presse évoquent l’évasion de la prison de Croix –Des-Bouquets, comme actualités venant d’Haïti. On dira que c’est déjà pas mal. Bientôt on en parlera plus. Pas seulement au niveau des médias internationaux mais au niveau de l’opinion publique haïtienne.
Personne ne se posera des questions sur le devenir de cet accusé de faits gravissimes qui attendait son jugement depuis octobre 2012 et qui était devenu le prisonnier le plus important du pays.
Si jamais il acceptait une auto repentance et qu’il ne revenait pas aux affaires, il pourrait aller profiter de son argent hors des frontières et Haïti se passerait de ces moments noirs des kidnappings qui ont poussé hors des frontières beaucoup de citoyens dont le pays pleure encore le départ.
Comme entre deux maux il faut choisir le moins pire, j’évoque cette situation qui reste une énorme anormalité dans le fonctionnement d’une société et d’une nation.
On en parlera si jamais il revenait aux affaires pour défier encore une fois la société, les responsables de la sécurité du gouvernement et la société en générale comme il vient de le faire en s’évadant de la prison.
Cependant il suffit de suivre avec une assiduité moyenne le fonctionnement du pays pour admettre que l’évasion de ce membre d’une des familles les plus riches du pays pourvoira au spectre et aux chercheurs de chaos un terreau favorablement fertile pour semer et faire bourgeonner une nouvelle crise politique.
On se rappelle encore tout ce qui a eu autour de la mort d’un juge avec des acteurs qui évoquaient un crime de haute trahison pour pousser le président Michel Martelly vers la sortie.
Plusieurs scénarii peuvent s’imaginer se basant sur l’évasion de Clifford Brandt avec plus de 328 prisonniers condamnés pour des crimes graves.
Chaque fois que le cas de Clifford Brandt revenait un peu dans l’actualité soit par les médias traditionnels ou par les réseaux sociaux, ce fut toujours pour évoquer des supposées relations du prisonnier avec les hautes sphères du gouvernement.
Des rumeurs exposaient des situations non prouvées de visites du chef de l’état avec des partis de dominos entre copains par exemple.
Le fait qu’il y ait eu un blackout sur la procédure de justice en cours contre l’accusé a souvent été expliquée par la nature de ces relations.
Le parlement qui est dans une guerre constante et permanente avec l’exécutif et qui a du mal à gagner la bataille autour des élections à venir, aurait tort de ne pas attraper la balle aux bonds et mettre en difficulté le pouvoir exécutif qui à travers ses instances et institutions ont failli à leurs taches en « permettant » la sortie de prison de 329 condamnés réputés dangereux avec en particulier Clifford Brandt dont le projet macabre contre la société haïtienne avait été connu de tous.
Donc je prophétise une convocation par le parlement de tous les responsables de la sécurité du pays avec le Premier ministre lui-même accompagné du ministre de l’intérieur, du ministre de la justice, du ministre de la défense, du Directeur général de la Police National entre autres personnalités.
Une convocation qui pourrait finir avec une vote de sanction si le parlement veut rester cohérent car la faute reste et demeure très grave et il existe une vraie menace pour la société et la sécurité des gens.
Au moment on l’on parle déjà d’élections présidentielles avec une attitude du Premier ministre qui ressemble de près à celles d’un pré-candidat, des secteurs y compris des clans officiels en profiteraient pour se désolidariser avec le premier ministre et ses ambitions et brandir une autre option officielle dans la présentation d’un autre pré-candidat. Ceci d’autant plus que des rumeurs circulent déjà sur des dissensions au sein cercle proche du pouvoir sur celui qui doit représenter la continuité de ce gouvernement.
Ceci est certainement le fruit de mon imagination.
J’aurais souhaité de tut cœur que ce ne fût qu’un délire et que dans les jours qui viennent la lumière sera faite sur cet imbroglio qui a relâche dans les rues plus de trois cents criminels et que ceux-ci seront capturés et renvoyé derrière les barreaux.
Mais dans le pays ou l’impossible devient possible et l’inacceptable accepté on a bien le droit de délirer !
Dr Jonas Jolivert
12/08/2014

Aucun commentaire: