POUR VOS RECHERCHES

Google

samedi 25 janvier 2014

QUAND LA SOLIDARITE SAUVE UNE VIE..UNE HAITIENNE BIENTOT OPEREE GRATUITEMENT A CLAIRVAL MARSEILLE...

Souvent je m’en veux de ne pas être un journaliste capable de trouver un titre qui attire et qui fasse le buzz. Je suis entrain d’écrire ces mots avec une joie débordante et inexprimable. Et j’aimerais partager cette sensation avec tous ceux qui croient encore en l’homme et ses vraies valeurs et vertus.
Le Centre Hospitalier privé Clairval sera bientôt le scénario d’une action extraordinaire. « Une vie va être sauvée » !
Bof, direz-vous, c’est ce que font tous les jours le personnel médical et paramédical d’un centre hospitalier ! Vous aurez raison certes ! Mais je vais vous racontez une brève histoire et vous verrez les choses différemment et vous partagerez ma joie.
En début de semaine, le Dr CRE, éminente ophtalmologue, m’a contacté depuis Port-au-Prince Haïti, pour me parler d’un dossier : Une jeune femme âgée de 37 ans, mère de trois enfants s’est présentée à sa consultation pour une baisse importante de l’acuité visuelle, dans un contexte de céphalées évoluant depuis plus de deux ans. Un scanner cérébral réalisé, retrouve une tumeur cérébrale de localisation temporale, avec réaction œdémateuse importante et début d’engagement. Sa question a été qu’est ce qu’on peut faire ?
Tout de suite j’ai réfléchi, en mettant les informations bout à bout : une femme de 37 ans qui survit avec une tumeur depuis deux ans c’est une femme qui probablement est en hypertension intracrânienne provoquée par une tumeur bénigne. La solution est aussi simple que la sanction : Il faut l’opérer sinon elle va mourir dans les semaines à venir !
En 2007, nous avions été confrontés à un problème similaire. A l’époque il s’agissait d’une fille de sept ans. L’issue à brève échéance était similaire. Nous avions, avec des associations de la région (Hispaniola, Chrétiens et Sida, AFHES…) et des bénévoles lancé un appel à dons qui avait permis de récolter de quoi payer une intervention réalisée à la Timone et il nous restait un petit peu d’argent qui n’avait jamais été utilisé à d’autres fins.
Me basant sur cette somme – qui représente un pourcentage infime de ce que couterait une intervention chez cette dame – j’ai testé les contacts qui tout de suite apprécièrent l’idée de sauver cette dame.
J’ai posé la question au Dr CRE sur les possibilités et les revenus de la famille en question, elle me répondit qu’elle ne possédait pas « grand-chose ». Dans la semaine les clichés scannographiques nous ont été transmis et malgré leur qualité médiocre, nous avons pu évoquer fortement la possibilité d’une tumeur bénigne (méningiome) de la fosse temporale, qui pourrait être enlevée en totalité, et guérir ainsi définitivement cette jeune épouse et mère.
Des démarches ont été faites auprès des médecins qui interviendraient sur le cas de cette femme. Ils nous ont promis la gratuité de leurs actes.
Encore une fois la direction du CHP Clairval fait preuve d’un humanisme réel et actif en acceptant de ne rien percevoir sur les coûts de l’hospitalisation. Hier, quand j’ai annoncé la nouvelle à cette famille, ce fut comme une nouvelle naissance !
Il faut savoir qu’en Haïti on ne dispose pas de moyens techniques pour réaliser une intervention de ce genre dans de bonnes conditions.
La famille ne pouvait jamais imaginer pouvoir se faire soigner à l’extérieur du pays.
La découverte de cette tumeur pour cette famille était donc tombée comme une sentence. Elle allait mourir !
Clairval et son personnel médical va le ramener à la vie. Une sorte de renaissance qui lui permettra d’éduquer ses enfants et être utile à sa famille, et son pays…
Les démarches administratives sont engagées pour l’obtention des visas, achat de billets d’avion etc…
Vous serez tenus informés du déroulement de cette activité !
Elle est vraiment belle la vie !

Aucun commentaire: