POUR VOS RECHERCHES

Google

lundi 12 novembre 2012

Martelly veut s'impliquer dans la réalisation des infrastructures


Le chef de l'Etat haïtien Michel Martelly qui a évalué le week end écoulé les dégâts enregistrés dans le sud après le passage de l'ouragan Sandy envisage d'accorder la priorité aux infrastructures routières et agricoles. S'adressant à des centaines de victimes de Maniche le président Martelly a soutenu que l'absence d'infrastructures est la principale cause des dégâts enregistrés après les intempéries. Même s'il promet de poursuivre les efforts dans le cadre des 5 E prioritaires de son administration, le locataire du Palais National a donné l'assurance que des initiatives concrètes seront lancées dans les prochains mois dans les secteurs des infrastructures routières et agricoles.
Au cour de son séjour dans la péninsule du Sud, M. Martelly a pu vérifier l'état de délabrement de l'environnement. Le déboisement et le non curage des lits des rivières sont les principales causes des inondations, a-t-il rappelé exhortant ses compatriotes à adopter des dispositions pour se protéger lors des intempéries. Le président Martelly a toutefois admis que ces deux secteurs requièrent d'importants investissements afin de rétablir un environnement propice aux citoyens.
Il redoute une crise qui résulterait des pertes énormes enregistrés après chaque nouvelles averses. M. Martelly a fait part de son intention de solliciter l'appui des donateurs internationaux afin de réaliser ces grands travaux d'infrastructures. Il considère que ces travaux permettront à la fois de relancer la production agricole et d'éviter les pertes en vie humaines et matérielles lors des averses.
La nouvelle stratégie de l'administration Martelly consiste à ne plus jouer le rôle d'état pompier mais à lancer des travaux structurels qui permettront de résoudre définitivement les problèmes.
LLM / radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_poli_fr.php?id=21583

Aucun commentaire: