POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 12 septembre 2012

Haïti – Conjoncture : La machine "rose" sur son petit bonhomme de chemin

P-au-P, 11 sept. 2012 [AlterPresse] --- Tout en se déclarant ouvert au "dialogue", l’ancien-chanteur et actuel président de la république, Joseph Michel Martelly, reste paradoxalement très opiniâtre sur les caractéristiques institutionnelles de l’organisme appelé à organiser les prochaines élections législatives et communales, relève l’agence en ligne AlterPresse. « M mete l, m mete l nèt (Je l’ai installé et je l’ai fait définitivement) », telle est la position affirmée de Martelly qui a abordé le sujet de l’organisme électoral, lors d’une visite, la semaine dernière, au siège social de la compagnie publique, l’Électricité d’État d’Haïti (Ed’H). En marge d’une rencontre avec 17 sénateurs sur 20, Martelly a fait valoir son intention d’abonder dans le sens d’une proposition du sénateur Andris Riché pour un "conseil électoral permanent conjoncturel (Cepc). Toutes ces rencontres peuvent se dérouler, pourvu que cela ne change rien à la "permanence" du conseil électoral, réitère Martelly. Le 10 septembre 2012, le president du sénat, Dieuseul Simon Desras, a finalement admis publiquement l’impossibilité pour le parlement de designer, aujourd’hui, des représentants au sein de l’organisme électoral, déjà installé par l’exécutif avec seulement 6 membres soupçonnés d’allégeance à Martelly, à l’instar du nouveau president provisoire, Josué Pierre-Louis, qui a été choisi alors qu’il était secrétaire général de la présidence haïtienne (où il a été coopté après avoir dû démissionner du poste de ministre de la justice dans le cadre de l’arrestation arbitraire et illégale du de pute Arnel Belizaire en octobre 2011). Ledit "conseil électoral permanent " de 6 membres (au lieu de 9) non seulement est conteste, mais aussi est qualifie de "conseil électoral présidentiel" au regard de sa configuration politique, dont des personnalités désignées par le president du conseil supérieur du pouvoir judiciaire (Cspj), Anel Alexis Joseph, dans des conditions jugées irrégulières et hors normes. En réalité, Martelly a mis plus d’une année pour se pencher sur l’urgence de mise en place d’une structure électorale fonctionnelle, devant organiser un scrutin pour le renouvellement d’un tiers du sénat et 140 conseils municipaux... Apparence de renouveau au service postal en Haïti Un nouveau slogan, un nouveau logo, deux nouvelles couleurs et de nouveaux services : c’est ce que compte offrir l’office des postes d’Haïti (OpH), selon les propos de la nouvelle directrice de cette institution, Régine Godefroy, qui a établi une unité de communication pour informer sur les changements envisagés. « Simplifiez votre vie ! », est le slogan qui voudrait traduire la vision de l’actuelle direction du bureau des postes. La couleur "blanche" est remplacée par une teinte "jaune orange", tandis que les couleurs "bleue" et "blanche" sont remplacées par des teintes "bleue" et "jaune orange". « La poste ne sera plus une simple question de récupération de colis », fait savoir Régine Godefroy, qui souhaite initier d’autres services de vente. L’office des postes d’Haïti a un budget de 28 millions de gourdes (US $ 1.00 = 43.00 gourdes ; 1 euro = 58.00 gourdes) pour réaliser les activités pour l’année 2012-2013. Pour un meilleur service en électricité publique Le ministre des travaux publics, transports, communications et énergie Jacques Rousseau, annonce une révision des contrats des fournisseurs privés de l’Électricité d’État d’Haïti (Ed’H). Cette démarche vise à mettre de l’ordre dans le système et à donner un meilleur service. Pour l’instant, l’Ed’H ne peut pas communiquer d’horaire exact ni définitif de plan de distribution du courant à cause de l’état « obsolète », explique la directrice Andress Apollon. De nouveaux logiciels sont en train d’être testés pour pouvoir rendre efficace le service de l’Ed’H, précise la directrice qui déplore le manque d’infrastructures et le vol de courant (les prises clandestines). Apollon a tenu ses propos lors d’une convocation au sénat haïtien. Pour sa part, Martelly souhaite que la nouvelle équipe à l’Électricité d’Haïti établisse « un plan d’action » pour le fonctionnement de l’institution au cours des prochaines années. En faveur d’une numérisation du service douanier et fiscal L’interconnexion informatique de l’administration générale des douanes (Agd) et de la direction générale des impôts (Dgi), un système de paiement en ligne pour les usagères et usagers des services de la douane, l’assainissement de l’espace réservé à la douane de Port-au-Prince, le dépistage des contribuables, en particulier de tous les propriétaires de maisons en location et l’application des mesures de recouvrement forcé, sont parmi les principales initiatives, que compte adopter la direction générale de l’Agd, dans l’objectif d’une ré-dynamisation de l’institution. Les nappes de la plaine du Cul-de-sac polluées… Les constructions, réalisées dans la plaine du Cul-de-sac, au nord de la capitale, auraient donné naissance à un « cycle infernal » de pollution des nappes, selon le principal responsable de la direction nationale d’eau potable (Dinepa), Civil Duvalcin. « La situation est grave », ajoute le directeur général, qui dit craindre l’apparition dans la zone d’une série d’épidémies dans les jours à venir. Des bactéries, notamment des trichomonas, à l’origine de certaines infections vaginales, ont été retrouvées dans des échantillons soumis à l’étude par la Dinepa, d’après les déclarations de Civil Duvalcin. Affaires … Un groupe d’entrepreneurs canadiens, conduits par le ministre d’État canadien Bernard Valcourt, ont séjourné dans le pays et visité des sites qui seraient propices à l’investissement. Des « progrès notables » seraient enregistrés en Haïti en ce qui a trait aux conditions de création d’emplois, estime Valcourt. Les objectifs du gouvernement haïtien, visant le redressement de l’économie haïtienne, rencontrent les priorités économiques du Canada, ajoute-t-il. « Le pays cherche beaucoup plus d’investissements que d’aide », indique le titulaire du ministère haïtien du commerce et de l’industrie (Mci), Wilson Laleau,, se felicitant d’avoir pu recevoir ces gens d’affaires canadiens. Temps lugubres … Le samedi 8 septembre 2012, ont été chantées les funérailles de l’ancien premier ministre haïtien Georges Jean-Jacques Smarck Michel décédé le 1er septembre (2012) et celles du professeur Serge Luc Bernard, assassiné par des bandits armés le vendredi 31 août 2012r. Le professeur Serge Bernard revenait d’une banque commerciale, quand il a été attaqué. [srh kft rc apr 11/09/2012 11:00] http://www.alterpresse.org/spip.php?article13384

Aucun commentaire: