POUR VOS RECHERCHES

Google

lundi 23 avril 2012

EDITO DE AFHES DU 23 AVRIL 2012

Bonjour et bonne journée !
Aujourd’hui  on est le 23 avril 2012.
Ça y est ! Les français ont voté. Maintenant la campagne va se faire avec deux candidats. En principe il y aura moins de bruit qu’avant le premier tour. Dix candidats font certes plus de bruit que deux.
De toutes les façons, le jour J est dans 14 jours. Après on en parlera plus.
Ce fut une excellente occasion pour penser au jeu démocratique comme outil placé entre les mains des membres de différentes sociétés.
Un ami proche a vécu les élections présidentielles de la façon suivante :
A 18 :00, Il ferme la porte de sa maison et entreprend le parcours vers le bureau de vote qu’il atteint après sept minutes de marche. A 18 :08 il rentre dans l’espace du bureau de vote. A cette heure là il n’y avait pas beaucoup de monde. Trois personnes avant lui faisait la queue pour déposer leurs bulletins de vote. Juste à gauche se trouvait une table avec des bulletins, et une petite enveloppe bleue.
Il prit le bulletin de son choix, le plia en deux, l’introduit dans l’enveloppe. Se dirigea vers l’urne transparente posée sur une table devant trois ou quatre personnes. Il sortit sa carte d’identité et sa carte électorale. Quelqu’un vérifie qu’il était bien inscrit sur la liste : le numéro 636 du bureau 1004. Ce quelqu’un d’un signe de la tête confirme l’inscription et quelqu’un d’autre adresse une invitation solennelle à voter. L’enveloppe est introduite dans la fente pour retomber au fond de l’urne. Le temps d’une petite signature. Il est 18 :23 !
Il laisse les locaux et à 18 :28 il renferma la porte de sa maison qu’il vient de regagner.
Sur le chemin pas de drapeaux, pas de partisans célébrant une victoire anticipée.
A 20 :00 les résultats tombent.  Les gagnants sont François Hollande et Nicolas Sarkozy. The end !
En Haïti, il faut mettre l’armée et la police sur pied de guerre. Il y a des morts durant toutes les phases. Depuis les élections internes pour le choix d’un député en passant par les meetings de campagne.
Le jour du vote c’est un jour hyper risqué. Des gens armés accaparent, remplissent, et jettent des urnes.
Avant la publication des résultats il y a déjà une atmosphère proche d’une guerre civile.
Et il faut toujours l’intervention d’une instance internationale pour trancher.
La démocratie peut elle être mise dans les mains de tous les peuples ?

Actuellement et ce depuis le week-end dernier, des axes routiers sont bloqués par des barricades enflammées. Aujourd’hui encore la circulation se faisait très difficilement vers l’aéroport international Toussaint Louverture, vers Martissant, carrefour Feuilles, pour ne citer que ces quartiers.
La cause : des membres de la PNH et les proches d’un agent assassiné il y a quelques jours demandent et réclament justice.
En fait d’après les déclarations des proches de la victime, dans l’exercice de ses fonctions, l’agent de la PNH aurait détenu le chauffeur d’un député en fonction pour port illégal d’armes à feu.
Le député mécontent et emparé par son immunité aurait proféré des menaces contre le policier. Quelques heures plus tard, celui-ci se faisait descendre par des hommes circulant en moto.
Je suis toujours effaré devant ces citoyens qui sont si prompt à appuyer sur la détente. Comment peut-on avoir si peu de respect pour la VIE !
Quelle est l’implication de ce député dans l’assassinat de cet agent de la Police ? A la justice de remplir ses fonctions et de faire éclater la vérité. Le député jouit de l’immunité parlementaire.
Oui comme Arnel bélizaire, le député par qui le scandale entre les pouvoirs l’exécutif et législatif est arrivé.
En effet jusqu’à présent personne ne sait exactement ce qu’il en est effectivement du passé de ce Monsieur qui pour certains serait un repris de justice avec un casier judiciaire.
Le parlement a préféré vouloir faire la peau du président qui a violé la Constitution en ordonnant son arrestation. Sans penser à faire le jour et le point sur le passé de ce Monsieur qui pourrait causer du tort à une fonction aussi noble que celle de législateur.
Tout ceci c’est pour augurer un « kase fèy kouvri sa ». Il n’y aura ni de levée d’immunité ni d’enquête aboutie.
Comme dirait notre amie Carlie une vraie application de la formule nos haut en bas !
Bonne journée à tous !

Aucun commentaire: