POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 21 décembre 2011

Haïti- Economie : Le gouvernement préconise un partenariat public-privé dans la reconstruction

P-au-P, 20 déc. 2011[AlterPresse] --- Le conseil consultatif présidentiel pour le développement economique et l’investissement (Ccpdei) plaide pour un partenariat public-privé pour le développement des infrastructures d’Haïti dans le cadre de sa reconstruction, apprend l’agence en ligne AlterPresse. L’État a besoin du soutien du secteur privé pour mettre en place les infrastructures de développement d’Haïti à travers un partenariat public-privé, indique le secrétaire exécutif de ce conseil, Karl Jean-Louis, en marge d’une session d’informations réunissant, au palais national, des ministres et des entrepreneurs du secteur privé.
Jean-Louis présente le concept partenariat public-privé (PPP) comme un type de coopération moderne et un outil de travail pour les deux secteurs pouvant permettre d’attirer plus d’investissements.
D’une part, le PPP permettra à l’État de prendre moins de risques.
D’autre part, il contribuera à faire jouer, au secteur privé, un rôle de catalyseur dans la reconstruction du pays, selon Jean Louis.
Le partenariat public-privé est "un instrument qui nous permet de regarder ensemble la manière dont nous pouvons avancer dans la voie de la reconstruction", soutient t-il.
« Le gouvernement haïtien et le secteur privé doivent examiner tous les outils disponibles, relatifs à la reconstruction, pour faire avancer les choses », ajoute t-il.
Le secrétaire exécutif annonce la poursuite des pourparlers avec le secteur privé dans une perspective de mise en œuvre des infrastructures de développement à travers le pays, comme la construction de ports, d’aéroports et l’établissement de l’énergie électrique.
Lors de cette session d’informations, des entreprises, notamment E-Power et Haytrac Power, ont présenté leurs projets dans une logique de partenariat public-privé.
Intervenant en la circonstance, Mireille Mérovée Pierre de la Firme Mérovée-Pierre (un cabinet d’expert-comptables), appelle l’État haïtien à se structurer et s’organiser par la mise en place d’un cadre légal réglementaire pour définir des politiques claires dans le cadre du partenariat public-privé.
Elle a énuméré, pour le secteur privé, des besoins particuliers d’infrastructures ainsi que des opportunités d’investissement, notamment au niveau des aéroports, des ports et de l’énergie électrique.
Elle recommande l’utilisation des énergies renouvelables qui sont, dit-elle, à moindre coût.
« Nous avons une couverture d’énergie extrêmement faible », ajoute t-elle.
"Les aéroports nécessitent d’être réhabilités. Il nous faut d’autres aéroports en vue de faciliter le tourisme, le transport et le commerce", avance encore Mireille Mérovée Pierre.
La session d’informations, tenue le lundi 19 décembre 2011 au palais national, s’est déroulée à l’initiative du conseil consultatif présidentiel pour le développement économique et l’investissement, en collaboration avec la Firme Mérovée-Pierre et la Price Waterhouse Coopers de la Jamaïque.
http://www.alterpresse.org/spip.php?article12102
Commentaires:
En voilà un qui semble enfin découvrir la formule pour faire bouillir l'eau!

Aucun commentaire: