POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 21 décembre 2011

Haïti-Économie : Des associations du Nord mécontentes de l’inflation et de la rareté du dollar américain

Correspondance Weedlyne Jacques Cap-Haïtien, 20 déc. 2011 [AlterPresse] --- Plusieurs associations, dont l’association des cambistes du Nord et l’association des consommatrices et consommateurs du Nord, expriment leurs préoccupations et leurs inquiétudes par rapport à la hausse des prix des produits alimentaires de base ainsi qu’à la rareté du dollar américain sur le marché départemental à l’occasion de la période des fêtes de fin d’année 2011.
Le secrétaire général de l’association des consommatrices et consommateurs du Nord, l’ingénieur-agronome Floréal Cinéus, qualifie d’exagérée la hausse incessante des prix des produits alimentaires au cours de ces derniers mois, suivant dune position dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.
Citant le cas du riz, du haricot, de l’huile, Cinéus relève combien le panier de la ménagère, dans la classe moyenne au Cap Haïtien, coûte environ cinq cents à sept cent cinquante gourdes (US $ 1.00 = 41.50 gourdes ; 1 euro = 61.00 gourdes).
Cinéus dénonce également certaines entreprises commerciales du Cap Haïtien, spécialisées dans la vente de matériels et accessoires de bureau, qui refuseraient la gourde comme monnaie de transaction et exigent le dollar américain à la clientèle.
Face à cette situation, qu’il considère comme lamentable, l’ingénieur-agronome Cinéus fustige le laxisme des autorités gouvernementales et leur demande de s’intéresser aux problèmes de la dégradation quotidienne des conditions de vie de la population haïtienne plutôt que d’attiser des crises politiques.
L’association des cambistes du Nord ainsi que l’association des consommatrices et consommateurs du Nord se joignent pour recommander au gouvernement Martelly/Conille d’élaborer une politique publique économique visant à relancer la production nationale.
Ces deux associations souhaitent aussi la subvention du secteur agricole, la baisse des prix de l’engrais, l’injection et la régularisation du dollar américain sur le marché national, l’utilisation de la main-d’œuvre carcérale dans la production et le service communautaire.
http://www.alterpresse.org/spip.php?article12101

Aucun commentaire: