POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 9 novembre 2011

AINSI SE REVEILLA LEMONDE LE 9 NOVEMBRE 2011

Le départ annoncé de Berlusconi n'a pas apaisé les tensions sur la dette italienne

Le rendement de l'emprunt à dix ans de l'Etat italien a franchi la barre des 7% ce mercredi matin. Le chef du gouvernement démissionnera juste après l'adoption par le parlement des mesures promises à l'UE. Silvio Berlusconi a au surplus annoncé qu'il ne se présenterait pas aux élections législatives anticipées qui pourraient se tenir début février.
Pour les intervenants sur les marchés obligataires, l'annonce du départ de Silvio Berlusconi pose visiblement davantage de questions qu'il ne résout une crise. Pour la première fois depuis l'avènement de l'euro sur les marchés, le taux des emprunts d'Etat italien à 10 ans a franchi la ligne des 7%. Un cap qui risque de rendre insoutenable le niveau actuel de la dette italienne, de 1.900 milliards d'euros (120% du PIB). Et le marché semblait avoir bien à trouver un plafond.
http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20111109trib000662941/le-depart-annonce-de-berlusconi-n-a-pas-apaise-les-tensions-sur-la-dette-italienne.html

Grèce: gouvernement "imminent"
Le Premier ministre grec sortant Georges Papandréou a informé mercredi matin le président Nicolas Sarkozy "de la mise en place imminente d'un nouveau gouvernement en Grèce bénéficiant du soutien de la majorité et de l'opposition", rapporte l'Elysée.
"Le président de la République s'est entretenu aujourd'hui avec le Premier ministre grec, Georges Papandréou, qui l'a informé de la mise en place imminente d'un nouveau gouvernement en Grèce bénéficiant du soutien de la majorité et de l'opposition", indique un communiqué de la présidence…
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/11/09/97002-20111109FILWWW00578-grece-gouvernement-imminent.php

L'Iran se montre intraitable sur son programme nucléaire
L'Iran s'est montré mercredi intraitable sur son programme nucléaire après un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) l'accusant d'avoir cherché à se doter de l'arme atomique, l'un de ses généraux menaçant Israël de "destruction" en cas d'attaque.
Dans un rapport mardi, l'AIEA a exprimé de "sérieuses inquiétudes" sur ce programme en invoquant des informations "crédibles" selon lesquelles l'Iran a travaillé à la mise au point de l'arme atomique, livrant pour la première fois des éléments étayant les soupçons occidentaux de visées militaires.
Les pays occidentaux ont immédiatement réagi en réclamant un durcissement des sanctions contre Téhéran, afin notamment d'éloigner la menace d'une frappe militaire préventive évoquée par Israël. La Chine, un allié de l'Iran, l'a de son côté appelé à faire preuve de "souplesse" et de "sincérité" avec l'AIEA....
http://www.lepoint.fr/monde/l-iran-se-montre-intraitable-sur-son-programme-nucleaire-09-11-2011-1394406_24.php

Le chef de la diplomatie Alain Juppé plaide pour une saisine du Conseil de sécurité de l'ONU au sujet de l'Iran, au lendemain de la publication d'un rapport inquiétant sur son programme nucléaire.
Pour éviter que la région bascule dans une confrontation armée après la publication d'un rapport alarmant de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur le programme nucléaire iranien, la communauté internationale n'a de cesse de durcir sa position à l'égard de Téhéran. En France, le ministre des Affaires étrangères considère qu'une saisine du Conseil de sécurité de l'ONU «s'impose».
«Nous sommes décidés à réagir» face à cette situation «inacceptable», a dit mercredi le chef de la diplomatie, en précisant que «la France est prête avec ceux qui le voudront à aller beaucoup plus loin dans des sanctions (…) pour faire plier l'Iran». «La France considère qu'il faut franchir un palier dans le renforcement de la pression diplomatique sur l'Iran», a-t-il insisté dans un communiqué, se disant prêt à adopter «des sanctions dures (...), d'une ampleur sans précédent». Objectif de Paris : empêcher Téhéran «de continuer à se procurer des ressources lui permettant de poursuivre ses activités en violation de toutes les règles internationales».
http://www.lefigaro.fr/international/2011/11/09/01003-20111109ARTFIG00575-nucleaire-paris-exige-des-sanctions-dures-contre-l-iran.php

La Russie plein gaz sur l'Europe
Entré en service mardi, le gazoduc sous-marin reliant la Russie à l'Allemagne fournira à terme 55 milliards de mètres cubes de gaz par an à l'Union européenne. De quoi relancer les craintes qui pèsent sur l'indépendance énergétique de l'Europe vis-à-vis de la Russie.
Loin des atermoiements sur la crise de la dette, l'Europe s'offrait une parenthèse mardi, au nord de l'Allemagne. L'endroit aurait pu rester inconnu du grand public si la petite ville de Lubmin n'était pas depuis ce jour-là le lieu d'arrivée d'un gazoduc unique en son genre : Nord Stream. Le gazoduc sous-marin le plus long du monde. À l'autre bout des 1.224 kilomètres, qui traversent la mer Baltique, Vyborg, ville d'acheminement du gaz russe et dorénavant l'un des deux points stratégiques de la nouvelle union énergétique entre la Russie et l'Europe.
Pour l'événement, Lubmin est vite sortie de l'anonymat. L'inauguration s'est faite en grande pompe. Angela Merkel, Dmitri Medvedev, François Fillon mais également Mark Rutte, le Premier ministre des Pays-Bas, ou encore Günther Oettinger, le commissaire européen à l'Énergie, ont fait le déplacement. Rien d'étonnant à cela. Le projet est collectif à l'image de l'actionnariat du consortium. Si la part du lion revient au géant russe Gazprom qui en détient 51 %, les groupes européens ne sont pas en reste avec les allemands E.ON (15,5 %) et Wintershall (15,5 %), le hollandais Gasunie (9 %) et GDF Suez (9 %). Leur intérêt est de taille. Lorsque la seconde tranche, à savoir un autre gazoduc identique courant en parallèle du premier, sera achevée au second semestre 2012, ce sont en tout 55 milliards de mètres cubes de gaz qui transiteront chaque année par cette nouvelle artère énergétique...
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20111109trib000662883/la-russie-plein-gaz-sur-l-europe.html

Grèce : quatre prétendants pour succéder à Papandreou
Voici la liste des quatre Grecs sexagénaires susceptibles d'inspirer la confiance à l'étranger par des carrières internationales qui étaient en lice selon les médias mercredi matin pour succéder à Georges Papandréou à la direction du gouvernement grec.
Vassilios Skouris: 63 ans, professeur de droit, qui préside la cour de Justice de l'Union européenne basée à Luxembourg depuis octobre 2003. Docteur en droit de l'Université de Hambourg (Allemagne…..
Lucas Papademos: 64 ans, ancien gouverneur de la Banque de Grèce (1994-2002) poste d'où il contribuera à piloter la Grèce dans l'euro, puis vice-président de la Banque Centrale Européenne aux cotés de Jean-Claude Trichet (2002-2010), ….
Panagiotis Roumeliotis: 64 ans, économiste, universitaire, représentant grec au FMI. Né en Egypte en 1947, docteur en Economie à l'université de Paris II, a déjà détenu plusieurs portefeuilles ministériels dans les années 80…
Nikiforos Diamandouros: 69 ans, Professeur de sciences politiques, Médiateur européen depuis le 1er avril 2003, proche de l'ex-ministre socialiste Costas Simitis (1996-2004). Diplomé aux Etats-Unis (Indiana University, Columbia…
http://www.liberation.fr/monde/01012370515-grece-quatre-pretendants-pour-succeder-a-papandreou

Netanyahou apprécié en Israël, beaucoup moins à l'étranger
Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a beau être applaudi en Israël pour la libération du soldat Gilad Shalit et sa fermeté face au programme nucléaire iranien, il souffre d'une réputation bien moins flatteuse sur la scène internationale.
Investi au printemps 2009, M. Netanyahou dispose d'une confortable majorité à la Knesset et peut se prévaloir d'une croissance économique dans un contexte de crise internationale. A 52% d'opinions favorables, sa cote de popularité n'a jamais été aussi haute.
A l'étranger, en revanche, son image est beaucoup plus négative. Le président français Nicolas Sarkozy a ainsi traité Benjamin Netanyahou de «menteur» lors d'une conversation privée, le 3 novembre lors du G20 à Cannes, avec Barack Obama, qui a répondu devoir «traiter avec lui tous les jours», affirme le site internet Arrêt sur images (accès abonnés).
http://www.liberation.fr/monde/01012370520-netanyahu-apprecie-en-israel-beaucoup-moins-a-l-etranger

USA. La justice texane suspend l'exécution d'Hank Skinner
La justice du Texas vient de suspendre l'exécution de Hank Skinner qui était prévue aujourd'hui. Cet homme de 49 ans, condamné pour le meurtre de sa compagne et de ses deux enfants, n'a de cesse, depuis 1993, de réclamer des tests ADN qui l'innocenteraient.
La justice du Texas a accordé lundi un nouveau répit à Hank Skinner en suspendant son exécution prévue mercredi, le temps d'examiner un recours de ses avocats qui demandent des tests ADN à même d'innocenter cet Américain détenu depuis 16 ans dans le couloir de la mort pour le triple meurtre de sa femme et de ses deux enfants.
« L'exécution est suspendue dans l'attente qu'un jugement soit rendu pour cet appel », a indiqué la Cour dans son arrêt. Bien que la Cour n'ait pas décidé si elle accepterait la conduite de ces tests ADN, « cette décision est un signe encourageant », considère le comité de soutien du condamné à mort...
http://www.ladepeche.fr/article/2011/11/09/1211761-usa-la-justice-texane-suspend-l-execution-d-hank-skinner.html

Le Mississippi maintient le droit à l'avortement
(Los Angeles) Les électeurs du Mississippi ont rejeté hier soir une loi radicale visant à donner à un embryon fécondé les mêmes droits qu'à une personne.
La loi aurait créé un amendement à la constitution de l'État, qui aurait eu comme conséquence de criminaliser l'avortement, et même la «pilule du lendemain».
Le projet de loi avait été soumis au vote référendaire par des groupes conservateurs de l'État du sud des États-Unis, et était très suivi sur le plan national.
Le groupe pro-choix Planned Parenthood s'est réjoui, hier soir, de la décision des électeurs. «La défaite de la «loi sur la personne» est une victoire majeure pour la santé des femmes», a signalé l'organisation.
http://www.cyberpresse.ca/international/etats-unis/201111/09/01-4465933-le-mississippi-maintient-le-droit-a-lavortement.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_manchettes_231_accueil_POS4

Aucun commentaire: