POUR VOS RECHERCHES

Google

dimanche 6 novembre 2011

AINSI SE REVEILLA LE MONDE CE LUNDI 7 NOVEMBRE 2011

Fillon en première ligne pour assumer la rigueur

Le Premier ministre doit détailler ce lundi les nouvelles mesures d'austérité. Elles doivent permettre de dégager 6 à 8 milliards d'euros.
Après s'en être défendu, repoussant jusqu'aux dernières limites la révision de la prévision de croissance pour 2012 (de 1,75 % à 1 %), le gouvernement a décidé d'endosser sans états d'âme les habits de « père la rigueur ». « Le budget 2012 sera l'un des plus rigoureux que la France ait connu depuis 1945 », a prévenu samedi François Fillon à Morzine (Haute-Savoie). Le mot est désormais assumé. Comme un fait exprès, le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, dont on se rappelle le plan de 1995, n'a jamais été aussi présent. C'est d'ailleurs lui qui a officialisé l'annonce ce lundi midi du nouveau plan de rigueur par François Fillon et défendu la hausse de la TVA.
http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20111107trib000662148/fillon-en-premiere-ligne-pour-assumer-la-rigueur.html
-----------
Accord sur un gouvernement de coalition et sur la date des élections en Grèce
Après un week-end de négociations, les deux principaux partis politiques grecs sont parvenus à un accord dimanche soir. Le nouveau gouvernement d'unité nationale sera chargé de "mettre en œuvre" le plan européen anticrise décidé à Bruxelles fin octobre, avant des élections anticipées, selon un communiqué de la présidence de la république grecque diffusé après une rencontre entre le leader de l'opposition de droite, Antonis Samaras, et le premier ministre socialiste, Georges Papandréou, à la résidence du président de la république, Karolos Papoulias. ...
http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/11/07/accord-sur-un-gouvernement-de-coalition-et-sur-la-date-des-elections-en-grece_1599726_3214.html
----------

Meurtre d'Océane: Un voisin en garde à vue
Océane, une fillette de 8 ans habitant à Bellegarde (Gard), portée disparue depuis samedi soir, a été retrouvée morte dimanche matin, «tuée à l'arme blanche», selon le procureur de Nîmes, Robert Gelli qui a confirmé dans la nuit qu'un habitant de Bellegarde était en garde à vue.
«Des vérifications sont actuellement effectuées avec une personne que nous voulons entendre», a dit Robert Gelli, confirmant une information d'Europe 1.
«C'est une garde à vue. C'est quelqu'un qui habite à Bellegarde mais pour l'instant je souhaite être d'une grande prudence par rapport à ça», a ajouté le procureur. «Quatre coups de couteau dont trois pénétrant» ont été portés «au niveau du sein gauche» de la fillette, avait indiqué dimanche après-midi M. Gelli lors d'un point presse à la mairie de Bellegarde. On «s'oriente clairement vers une piste criminelle», avait-il dit.
----------

La tension monte entre l'iran et israël
Proche-Orient Selon l'AIEA, Téhéran mènerait des expériences liées au nucléaire militaire
Comme à chaque veille de publication d'un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qui devrait prouver que l'Iran mène dans le domaine nucléaire diverses expériences ne pouvant se justifier que dans le cadre d'un programme militaire, Israël joue la surenchère vis-à-vis de Téhéran.
La semaine dernière, les médias israéliens ont rapporté que le Premier ministre, Benyamin Netanyahou, tenterait d'obtenir un consensus de son gouvernement pour des attaques ciblées sur les installations iraniennes.
Ce week-end, Shimon Peres, le président israélien et Prix Nobel de la paix, a estimé que l'option militaire contre l'Iran se rapprochait. Une position en parfaite contradiction avec les propos de l'ancien chef du Mossad, Meir Dagan, qui, en mai dernier, prévenait des dangers d'une attaque contre l'Iran. « C'est le genre de choses où l'on sait comment ça commence, mais pas comment cela finira. »
http://www.20minutes.fr/article/818804/tension-monte-entre-iran-israel
----------
Israël: début d'une grève générale de 4h
Une grève générale a débuté en Israël lundi matin à 06h00 locale, notamment dans les hôpitaux et le principal aéroport international, mais ce mouvement devait être limité à seulement quatre heures, a annoncé la radio militaire.
La décision de limiter le mouvement à quatre heures a été prise par un tribunal qui s'est réuni dans la nuit après l'échec des pourparlers entre la centrale syndicale Histadrout et le ministère des Finances sur les conditions de travail des salariés intérimaires employés dans le secteur public.
Le tribunal a justifié sa décision en expliquant que les deux parties n'avaient pas eu assez de temps pour négocier et ordonné une reprise immédiate des discussions entre la Histadrout et le patronat pour trouver une solution pour les conditions de travail des travailleurs intérimaires. Le tribunal a exigé que les deux parties lui rendent compte de l'état d'avancement des discussions jeudi.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/11/07/97001-20111107FILWWW00332-israel-debut-d-une-greve-generale-de-4h.php
----------

Syrie : la Ligue arabe accuse Damas
La Ligue arabe a accusé hier Damas d'avoir failli à ses engagements concernant le plan de sortie de crise proposé par les pays arabes. Le régime de Bachar al-Assad a accentué la répression qui a fait au moins 12 morts hier après les prières de la grande fête musulmane d'Al-Adha. Le régime avait pourtant donné mercredi son accord à un plan de sortie de crise prévoyant un arrêt total des violences.
http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0201730577617-syrie-la-ligue-arabe-accuse-damas-244842.php
----------

Nigeria: l'armée traque les islamistes de Boko Haram
par Mike Oboh
KANO, Nigeria (Reuters) - Les forces de sécurité du Nigeria se sont lancées ce week-end à la poursuite des islamistes de la secte Boko Haram, responsable d'un attaque concertée qui a fait vendredi 65 morts dans le nord, à majorité musulmane, du pays le plus peuplé d'Afrique.
Boko Haram, dont le nom veut dire en haoussa "L'éducation à l'occidentale est un péché", a revendiqué samedi les attentats suicides et les attaques qui ont visé plusieurs villes du nord-est du Nigeria.
Les assaillants s'en sont pris à des églises, des mosquées et des commissariats de police. Les fusillades ont duré plusieurs heures.
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20111106.REU2121/nigeria-l-armee-traque-les-islamistes-de-boko-haram.html
----------

Le président sortant Daniel Ortega reconduit à la tête du pays
Le sandiniste et actuel chef de l'État Daniel Ortega, grand favori de la présidentielle nicaraguayenne qui s'est déroulée dimanche, a été réélu. Il s'agit de son troisième mandat consécutif à la tête du pays.
AFP - Le président nicaraguayen sortant Daniel Ortega a été réélu dimanche pour un troisième mandat avec 66% des voix, selon de premiers résultats officiels portant sur 6% des suffrages, a annoncé le tribunal électoral.
M. Ortega affrontait quatre candidats de droite, dont Fabio Gadea, un entrepreneur octogénaire et professionnel de la radio, qui arrive 2e avec 25,55% dans la course à la présidence, selon le président du Tribunal, Roberto Rivas, et l'ancien président libéral Arnoldo Aleman (1997-2002), 65 ans, condamné en 2003 pour corruption.
http://www.france24.com/fr/20111107-nicaragua-president-sortant-daniel-ortega-reelection-troisi%C3%A8me-mandat-opposition-droite-sandiniste
----------

En Italie, Berlusconi est menacé par le délitement de sa majorité
Le FMI a placé l'Italie sous tutelle. Attendus à Rome le 15 novembre, ses experts feront un état des lieux des finances publiques tous les trois mois. Ils seront devancés cette semaine par une mission de contrôle de la Commission européenne.
Les amis de Silvio Berlusconi ont passé leur week-end à faire des comptes d'apothicaire. Plus personne ne sait, à Rome, si le « Cavaliere » dispose encore d'une majorité au Parlement. Deux députés ont quitté son parti, le Peuple de la liberté (PDL), pour rejoindre l'opposition centriste. Quatre menacent d'en faire autant, six autres affirment ne plus vouloir voter les lois...
Alors qu'une semaine décisive démarre pour l'Italie, la droite au pouvoir peut compter à la Chambre des députés sur 305 à 315 voix, soit au mieux la moitié des 630 sièges. « Nous n'avons plus la majorité absolue », ont expliqué les dirigeants du PDL à Silvio Berlusconi vendredi soir, dès son retour du sommet du G20. Premier test demain, avec le retour de la loi d'exécution budgétaire devant clôturer les comptes nationaux de l'année 2010, texte repoussé mi-octobre à cause de l'absentéisme sur les bancs de la droite.
S'il évite cette fois l'humiliation, le président du conseil n'aura ensuite qu'une dizaine de jours pour respirer. Car la semaine prochaine, les mesures promises à ses partenaires européens pour éviter une contagion de la crise grecque feront l'objet d'un vote de confiance.
http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0201730381828-en-italie-berlusconi-est-menace-par-le-delitement-de-sa-majorite-244928.php

Aucun commentaire: