POUR VOS RECHERCHES

Google

mercredi 14 septembre 2011

Trois Haïtiens triomphent aux Trophées des Arts afro-caribéens

Haïti: Le théâtre du Châtelet à Paris accueillait lundi soir la cérémonie des Trophées des arts afro-caribéens qui récompensent chaque année depuis 2007, les artistes d'Outre-mer et de l'Afrique francophone.
Les écrivains haïtiens Lyonel Trouillot, Louis-Philippe Dalembert et Marvin Victor ont été couronnés parmi les artistes et personnalités de la diaspora noire francophone, par les Trophées des arts afro-caribéens 2011 pour respectivement leur essai « Haïti, une traversée littéraire » et « Corps mêlés », a-t-on appris lors d'une cérémonie présidée par l'acteur américain Danny Glover, à qui le Trophée d'honneur a été attribué. Le réalisateur Arnold Antonin a lui aussi été récompensé par les Trophées des arts afro-caribéens pour son long-métrage fiction, « Les amours d'un zombi ».
L'ouvrage propose un voyage à travers la riche littérature haïtienne, telle qu'elle s'est créée, se crée et se diffuse de nos jours. Un CD audio, constitué d'archives sonores, complète cette traversée littéraire.
« Corps mêlés » de Marvin Victor est un monologue violent et chaotique : celui d'Ursula, une femme désespérée, qui parcourt les rues d'Haïti peuplée de fantômes après le séisme de 2010.
À 45 ans, Ursula est devenue une ombre, qui boit trop pour continuer à raconter, comme si les mots pouvaient stopper le chaos.
Ce roman ressemble à un long poème tragique, soutenu par une écriture échevelée où Marvin Victor fait cohabiter le passé et le présent, la beauté d'un pays et la puanteur d'une ville brisée. Préférant la fiction, il n'a pas voulu attaquer frontalement le séisme de janvier 2010, osant la métaphore incarnée par cette femme perdue, sonnée, brisée, mais debout.
Dans la catégorie cinéma, le film de fiction d'Arnold Antonin, « Les Amours d'un Zombi », qui raconte de façon humoristique, la trajectoire politique d'un zombi dans la prise du pouvoir de son pays, et « Notre étrangère » ont été récompensés, ainsi que le documentaire « Ithemba l'espoir».
La cérémonie de remise des Trophées afro-caribéens a aussi distingué Soprano, rappeur français d'origine comorienne ( meilleur clip et meilleur artiste ) et Dominique Coco, chanteur de "créole blues" a remporté l'album de l'année.
http://www.lenouvelliste.com/article.php?PubID=1&ArticleID=97083&PubDate=2011-09-13

Aucun commentaire: