POUR VOS RECHERCHES

Google

vendredi 5 août 2011

Mises à pied imminentes au Groupe Laprise

5 août 2011 | 11h28Jean-Luc Lavallée
Agence QMI

Le Groupe Laprise, de Montmagny, devra se résigner à mettre à pied quelques dizaines d’employés en septembre, à la conclusion de son contrat de construction de 7 500 abris en bois pour les Haïtiens.
Jusqu’à maintenant, la Croix-Rouge canadienne a construit 3215 abris en bois à Jacmel et à Léogâne sur les 7500 qui doivent être livrés par le Groupe Laprise.  
Le plus gros projet canadien de construction d’habitations en Haïti, financé à hauteur de 28 millions de dollars par la Croix-Rouge dans la foulée du séisme meurtrier, tire à sa fin. Le Groupe Laprise aura bientôt livré la marchandise. Tout le monde est satisfait. Mais il n’y aura pas de suite, faute d’argent.
« On avait espoir qu’il y ait autre chose après, mais pour l’instant, il n’y a rien d’autre en vue. Après ce contrat-là, c’est sûr qu’il y aura des mises à pied. Peut-être trente ou quarante employés, je ne peux pas vous dire encore. Mais c’était vraiment un projet spécial et les gens qu’on avait engagés (à l’usine de Saint-François) le savaient », a ajouté M. Laprise.
« Le contrat est presque terminé. On va finir en septembre. La Croix-Rouge aimerait bien pouvoir donner davantage d’unités, c’est ce qu’ils nous ont dit. Par contre, c’est toujours une question de fonds. Ils se limiteront à la commande déjà prévue », a dit le président de l’entreprise magnymontoise, Daniel Laprise.
« On s’était engagés à construire 7 500 maisons à Jacmel et à Léogâne, mais une fois que ce sera terminé, ce sera terminé », a confirmé au Journal Myriam Marcotte, porte-parole de la Croix-Rouge au Québec.
Tempête tropicale
« Il y a plusieurs autres programmes. Des fonds ont aussi été dédiés, par exemple, à la préparation des ouragans, comme aujourd’hui (hier). On attend de voir comment Emily se développera », a-t-elle dit, rappelant que les besoins sont encore immenses à tous les niveaux. Pas seulement pour la reconstruction.
Joint en Haïti, le représentant de la Croix-Rouge canadienne, Stéphane Michaud, affichait davantage de fierté que d’amertume quant à la conclusion éventuelle de ce projet qui a donné du travail sur le terrain à plus de 1 000 Haïtiens, charpentiers, maçons, etc.
« On a une bonne vitesse de croisière. La semaine dernière seulement, on a livré 175 maisons et puis on s’attend à avoir terminé la livraison de nos abris dans le sud-est bien avant la fin de 2011 et, quelques mois plus tard, pour Léogâne », a-t-il fait valoir. Ces abris seront très utiles dans l’avenir pour affronter les tempêtes tropicales.
M. Michaud s’attendait justement hier à recevoir entre 150 et 250 mm de pluie. « On est bien préparés. On a positionné du matériel d’urgence dans toutes les régions où on travaille et on attend. »

Aucun commentaire: