POUR VOS RECHERCHES

Google

mardi 31 mai 2011

Edwin Zeny prend ses distances vis-à-vis de l'Inité

Le sénateur Edwin Zeny prend du recul vis-à-vis de l'Inité en raison du comportement de plusieurs sénateurs réclamant des postes ministériels en échange de la ratification du Premier Ministre. " Je ne suis plus membre du groupe parlementaire de l'Inité", insiste M. Zeny affirmant qu'il a été poussé vers la sortie par certains de ses collègues. Il qualifie d'irrespectueux le comportement de certains sénateurs qui ont réclamé des postes dans les medias moins de 24 heures après une rencontre avec M. Rouzier. Plusieurs sénateurs dont Moise Jean Charles, Wenceslass Lambert et Anacacis Jean Hector avaient réclamé des ministères régaliens tels Justice, Intérieur, Finance et Planification.
Interrogé sur le comportement de ses pairs, l'ex maire de Jacmel croit savoir que Moïse Jean Charles est le porte parole d'une frange de l'Inité et de plusieurs autres partis politiques. Elu dans le Nord, Moise Jean Charles est connu pour être un proche du mouvement Lavalas.
Rappelant que l'ex président Préval avait souhaité que Martelly puisse former son gouvernement sans obstacles, le sénateur Zeny juge normale que l'Inité s'engage dans des négociations avec l'exécutif. Les membres de l'Inité s'étaient rangés à l'avis de M. Préval précise M. Zeny. Je suis un honnête homme je ne peux cautionner ce revirement, martèle l'homme d'affaires rappelant que le rôle des législateurs est de contrôler l'exécutif.
Il croit toutefois que l'Inité pourrait réclamer des postes de direction générale dans l'administration publique. Préconisant la poursuite du dialogue entre l'exécutif et le bloc majoritaire M. Zeny estime qu'un éclatement de ce bloc peut permettre la ratification de M. Rouzier.
LLM / radio Métropole Haïti
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=19172

Aucun commentaire: