POUR VOS RECHERCHES

Google

lundi 27 décembre 2010

Haïti, la vie encore ?...La détresse d’un peuple, le peuple haïtien.

Certes, d'aucuns diront qu'il s'agit d'une banalité, une de plus induite par un peuple fainéant et stupide qui n'a que ce qu'il mérite.
Ses croyances d'un autre temps et cette absence de volonté font que ces gens doivent accepter l'horreur de la pauvreté, l'exploitation sexuelle des femmes et des enfants, les maladies dont la dernière, importée par ceux qui sont censés les protéger... bien fait pour eux !
Sortir de l'ornière quand on est enfoncé jusqu'à l'essieu, impossible sans de l'aide, notre aide celle de nous tous mais aussi et surtout la volonté de nos dirigeants politiques respectifs d'aider intelligemment Haïti.
Comment ?
La solution réside dans un programme décennal et programmé dans les plus brefs délais par la relance de l'économie dans les secteurs de :
La construction,
L'agriculture,
Le commerce.
Pour avoir travaillé régulièrement dans le pays, j'y ai constaté une volonté évidente du peuple à se prendre en mains et de faire face à tous les défis.
La construction et l'agriculture sont sans doute les secteurs demandant le plus de main d'œuvre. Sans que celle-ci soit particulièrement qualifiée, elle doit être bien encadrée par des experts internationaux praticiens et j'insiste particulièrement sur le terme « praticien » c'est à dire des hommes de métier sachant mettre la main à la pâte et capables de démonstrations pratiques « in situ ».
Le matériel pour la construction est très basique et ne demande que peu de moyens financiers. Les matériaux importés restent particulièrement onéreux, mais les possibilités existes de créer des cimenteries et des briqueteries en Haïti. Le sol fait de marne et d'argile, le permet.
Le matériel agricole pourrait, dans un premier temps, être remplacé par la main d'œuvre locale très abondante. Il est important de comprendre que, sous de telles latitudes chaudes et humides, toutes graines va germer et, sur des espaces plus ou moins réduits, donner la nourriture nécessaire à tous.
Comme pour le secteur de la construction, l'agriculture a besoin de bras mais aussi d'experts praticiens actifs dans ce domaine et prêts à démontrer les bonnes méthodes à utiliser.
Le commerce doit être accompagné par des spécialistes en parfaite symbiose avec les secteurs de la construction et de l'agriculture. Ceux-ci étant l'interface permettant à chaque secteur de progresser économiquement sans nuire à (aux) autre(s).
Les facteurs économiques enfin rencontrés verraient une croissance relancée avec des fonds internationaux qui, au départ, ne seraient pas astronomiques pour autant qu'il soient biens gérés sous contrôle de l'état Haïtien et des experts coordinateurs des états subsidiants.
La solution peut paraître simple voire simpliste mais elle est la seule façon réaliste de relancer l'économie d'un pays déjà dans le gouffre.
pardanielli(son site)
lundi 27 décembre 2010 -
http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/haiti-la-vie-encore-86420

Aucun commentaire: